Lundi de manifestations en Guinée : des jeunes prennent d'assaut les rues...

Manifestations du 14 octobre
Début des manifestations à Conakry
Début des manifestations à Conakry

CONAKRY-Ce lundi 14 octobre 2019, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle à des Manifestations sur toute l’étendue du territoire. La mobilisation a pour objectif de protester contre le projet de nouvelle Constitution censé, selon les organisateurs,  permettre au président en exercice, Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010, de briguer un troisième mandat.

A Conakry, la capitale où les arrestations se sont multipliées ces dernières 48 heures, les rues sont désertes, les commerces sont fermés ce lundi. Il n’y a pas de circulations sur les grandes autoroutes  (la route le Prince et l’autoroute Fidèle Castro). La même situation prévaut sur la tranversale Nord, l'axe Lambanyi, Taouya. Aucun engin roulant n’est  pratiquement visible sur les principales artères de la capitale, a-t-on constaté à travers nos reporters déployés sur le terrain.

Des pneus ont cependant été incendiés sur la chaussée sur la T4 à Lambanyi, a-t-on appris, alors que des heurts ont éclaté la nuit à Yimbaya dans la commune de Matoto. Plusieurs jeunes auraient été arrêtés.

Les manifestations ont déjà débuté dans certains quartiers. C'est le cas ce matin, au quartier Entag. Des jeunes sont dans les rues scandant « non au troisième mandat », « vive l'alternance en 2020 ». A Matoto, des manifestants ont pris d'assaut l'autoroute, scandant "Non au troisième mandat".

A Wanindra, des tirs sporadiques ont été entendus, selon des citoyens basés dans le quartier.

A l’intérieur du pays, dans la ville de Labé, en moyenne Guinée, toutes les routes du centre urbain ont été barricadées depuis 5heures du matin.

A suivre…

La rédaction

Créé le Lundi 14 octobre 2019 à 10:22