Journée de la jeune fille : l’AFIP sensibilise les filles de l’école Saint-Joseph de Cluny

Journée Mondiale de la Jeune fille
L'AFIP offre du matériel didactique aux jeunes fille du Lycée Collège Joseph de Cluny
L'AFIP offre du matériel didactique aux jeunes fille du Lycée Collège Joseph de Cluny

CONAKRY-A l’occasion de la journée mondiale de la Jeune fille célébrée ce vendredi 11 octobre, le réseau Africa Femmes  Initiatives Positives (AFIP), a animé une conférence débat avec les jeunes filles du collège Saint Joseph de Cluny autour du Thème ‘’ Puberté chez la jeune Fille, comment s’y prendre’’.

A cette occasion, Médine Magbe Konaté, Présidente du réseau AFIP, a indiqué que sa plate-forme s’investit dans la sensibilisation de la jeune fille. Pour réussir son ambition, elle soutient que la petite fille  doit être accompagnée pour se battre et prendre ses études au sérieux pour être la femme idéale de demain.

‘’ Ces enfants qui représentent l’avenir du pays peuvent être le relai de nous qui luttons pour la cause de la couche vulnérable qu’est la femme. Tout dépend alors de la base qui les oriente et qui les amène à choisir un chemin qui peut  les conduire à leur épanouissement. C’est ce que nous recherchons aujourd’hui. Notre réseau a bien compris la leçon et donc il s’investit dans la sensibilisation de la jeune fille. Pour réussir aussi , nous avons des projets à l’intérieur du pays pour dire à cette petite fille qu’elle doit se battre et prendre ses études au sérieux pour être la femme de demain. Donc aujourd’hui je crois que le message est passé grâce à notre paneliste qui a vraiment pu retenir l’attention des filles qui se sont exprimées sur les problèmes qu’elles ont’’, a indiqué la présidente d’Africa Femmes  Initiatives Positives.

Pour sa part, la paneliste, Mabana Konaté, il est important de parler de la puberté avec les jeunes filles puisqu’elles sont confrontées à cet âge à plusieurs changements tels que changement mental et surtout celui sexuel. 

‘’Pour que la société grandisse et que la famille s’épanouisse, il faut qu’il y ait un bon fondement et ceci passe nécessairement par la sensibilisation de la jeune fille. Nous qui sommes des femmes d’aujourd’hui avions été des jeunes filles’’ a expliqué la sage-femme.

Selon Aissatou Sow, élève en 7ème année, une jeune fille peut être responsable d’elle-même pour éviter de tomber dans les travers sociaux. ‘’Au cours de ces débats, il a été question de la puberté, c’est une étape importante dans  la transition de la jeune fille  à l’âge adulte. C’est aussi à cet âge qu’il faut tout faire pour réussir. Je suis contente d’avoir participé à ces débats et j’exhorte mes amies filles d’éviter de tomber dans les tentations’’ a-t-elle dit.

La Journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre. Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Cette Journée promeut également l'autonomisation des filles et l'exercice de leurs droits fondamentaux.

A rappeler qu’au terme de cette journée riche en débats, le réseau Africa Femmes  Initiatives Positives (AFIP), a offert du matériel didactique aux jeunes filles élèves du collège-Lycée, Saint-Joseph de Cluny.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 12 octobre 2019 à 17:53

TAGS