Gestion d’EDG : Véolia passe la main à l’équipe de Bah Ousmane…

Electricité de Guinée
 Véolia cède sa place à l’équipe de Bah Ousmane pour la Gestion d’EDG
Véolia cède sa place à l’équipe de Bah Ousmane pour la Gestion d’EDG

CONAKRY-Le conseil d’administration d’Electricité de Guinée (EDG) dirigé par Elhadj Bah Ousmane a officiellement été installé ce jeudi 10 octobre 2019. Cette équipe a  remplacé celle d’Abdenbi Attou le désormais ancien administrateur d’EDG. L’installation de cette nouvelle équipe intervient après la fin du contrat de collaboration entre l’Etat guinéen et le groupe Veolia-Seureca, pour la gestion d'EDG.

A l’approche de la fin ce contrat, le gouvernement guinéen avait souhaité prolonger sa collaboration avec Veolia, explique le ministre guinéen de l’énergie. Selon lui, il n’y a pas eu de suite de la part du groupement Veolia-Seureca alors que le gouvernement avait proposé un contrat de transition de six mois afin de former les cadres devant reprendre les rênes de la société d’Electricité de Guinée.

« Il faut rappeler que la Guinée avait signé un contrat de gestion avec le groupement Veolia-Seureca le 19 juin 2015 sous la haute autorité du monsieur le Président de la République afin d’imprimer une gouvernance de redressement au niveau de notre société EDG. Précisément, le groupement s’est déployé pour prendre cette mission. Hier mercredi 9 octobre 2019 à 00h ce contrat est terminé. Le gouvernement avait souhaité continuer ce contrat avec le groupement mais très malheureusement Veolia-Seureca n’a pas donné une suite favorable. Le gouvernement guinéen avait proposé un contrat de transition pour six mois afin qu’il y ait une transition souple et qu’on puisse préparer nos cadres dirigeants de la société », a expliqué Cheick Taliby Sylla.

Après quatre années de gestion, Cheick Taliby Sylla a expliqué que le bilan de Veolia est mitigé. Le ministre de l’énergie a tout de même rassuré les consommateurs guinéens que le départ de Veolia n’aura pas d’impact sur la production, la distribution d’énergie et sur le réseau interconnecté d’EDG.

« Le bilan de Veolia après quatre années de gestion d’un programme de redressement interne d’EDG est mitigé. En matière commerciale notre souhait c’était de poser des compteurs à prépaiement à tous les consommateurs mais très malheureusement cet objectif-là n’a pas été atteint. On devait également déployer le recensement de toute la clientèle sur le territoire national. Cet objectif aussi n’a pas été atteint. La formation des cadres qui devraient remplacer l’équipe de Veolia n’a pas connu le jour aussi », a-t-il déclaré.

L’’Etat guinéen reprend l’intégralité de la gestion d’EDG. Désormais, c’est un Conseil d’Administration piloté par le ministre d’Etat Bah Ousmane qui va piloter l’entreprise. A peine installé, le nouveau Président du Conseil d’Administration d’EDG s’est réjoui de cette reprise en main. 

« Nous procédons aujourd’hui au passage d’EDG sous un contrat de gestion avec un administrateur général à EDG à un conseil d’administration. Je voudrais joindre ma parole à celle du ministre de l’énergie pour remercier l’équipe de Veolia et plus particulièrement monsieur l’administrateur général Abdenbi Attou. Aujourd’hui à travers le conseil d’administration, l’Etat guinéen reprend en charge la gestion d’EDG », a laissé entendre El hadj Ousmane Bah.

L’ancien administrateur général d’EDG a à son tour tenté de défendre son bilan. Abdenbi Attou promet de publier des rapports qui pourront démontrer que son bilan n’est pas aussi mal.

« Je pense que c’est un des contrats de gestion qui est arrivé à terme et qui va laisser certainement un bilan fort appréciable pour le relancement du secteur. Alors bien entendu les attentes peuvent ne pas être  toutes atteintes. Je comprends. Mais j’ai été honoré et fier de diriger la société EDG. Le bilan il faut le voir aussi à froid. Nous allons émettre les différents rapports qui seront publiés », a-t-il indiqué.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00244) 666 134 023

Créé le Vendredi 11 octobre 2019 à 10:54

TAGS