Coup d’Etat manqué de Diarra Traoré contre Conté : Damaro Camara en parle…

Politique
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle

CONAKRY- Le député Amadou Damaro Camara vient de lever un coin du voile de l’histoire politique contemporaine de la Guinée. Les fameux événements du 4 juillet 1985 autrement appelés « coup d'État manqué du colonel Diarra Traoré », ancien Premier ministre sous le président Lansana Conté. Le parlementaire que nous avons interrogé indique qu’il a décidé de briser le silence sur cet autre triste évènement politique qui a jalonné l’histoire politique tumultueuse de la Guinée. Entretien exclusif !!!

 

AFRCAGUINEE.COM : Nous apprenons dans les coulisses que vous êtes entrain de préparer un livre axé notamment sur les fameux évènements de 1985, le confirmez-vous ?

AMADOU DAMARO CAMARA : Non seulement je le confirme et je confirme aussi que l’Edition du livre est finie. Je compte si tout va bien le publier à la fin de ce mois de septembre ou dans la première semaine du mois d’octobre. C’est un petit livre de 237 pages. 

De quoi parlez-vous dans ce livre ? 

Vous savez que ces évènements du 04 juillet sont devenus un instrument politique dans les mains des adversaires qui croient que j’ai quelque chose à cacher dedans. Après plus de trente ans quand-même, il est temps de rétablir cette vérité et qui est un pan triste de l’histoire de la Guinée. Pour la nouvelle génération, elle doit comprendre ce qui s’est passé (…). C’est ce qui a toujours manqué en Guinée. On est resté dans des supputations, dans des manipulations et dans des suppositions parce que les acteurs n’ont pas voulu livrer la vérité aux lecteurs, la vérité aux auditeurs et tout simplement au peuple. C’est ce que j’essaie de faire, puisque je ne suis pas historien. C’est ce que j’ai retenu de ma mémoire que j’ai relaté. Les historiens pourront en profiter pour faire un meilleur travail sur cet évènement qui à mon avis mérite d’être dit. 

A quoi vous vous attendez après sa publication ? 

Qu’on comprenne mieux, que c’est plus sérieux que de simples racontars dans les radios. Il y a beaucoup d’aspects sur lesquels je me suis tu pendant trente ans que je révèle maintenant. Soixante pour cent de la population est jeune. Et ceux qui ont trente, quatre ans aujourd’hui ne savent rien de cet évènement. Ce qui manque à notre jeunesse, c’est qu’elle ne connait pas trop notre histoire. Ils savent beaucoup plus des équipes de Football européen que de l’histoire de la Guinée. C’est dans ce but.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 29 septembre 2019 à 15:54