Alpha Condé tranche : « Je m’en fous de ce que les gens pensent… »

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Au centre des critiques à cause du projet de changement constitutionnel, Alpha Condé le président guinéen a répondu à ses détracteurs de manière ferme. Alors que son principal opposant Cellou Dalein Diallo, avertit que les Etats-Unis l’ont envoyé un message clair au sujet du référendum Constitutionnel, le dirigeant guinéen rétorque  qu’il n’a pas besoin du soutien de quelqu’un de l’extérieur. 

« La politique guinéenne se discute en Guinée. J’ai été très clair. J’ai dit à la Voix de l’Amérique que je ne suis pas venu pour discuter de la politique, on discute politique en Guinée. Si on doit faire le changement, c’est les Guinéens mais pas à l’extérieur. La Guinée n’a pas voté NON en 1958 pour être indépendante et se retourner sous la domination de quelqu’un », a réagi Alpha Condé. 

En séjour aux Etats-Unis, le président de la république a rencontré le Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompéo qui a réitéré l’attachement de son pays à voir des transitions de pouvoir de manière régulière. Ce message qui affiche clairement la position des Etats-Unis sur le débat lié à la Constitution en cours en Guinée a été beaucoup commenté.   

« Je m’en fous de ce que les gens pensent à l’extérieur. Ils n’ont qu’à écrire ce qu’ils veulent, c’est le peuple guinéen qui décide parce que c’est lui qui m’a élu. Je suis venu ici pour attirer les capitaux américains. Je ne suis pas venu pour chercher un soutien. Je n’en ai pas besoin. Mon soutien c’est le peuple de Guinée qui m’a élu. S’il y a des gens qui pensent qu’on a besoin du soutien de l’extérieur c’est leur problème. Je suis venu pour attirer les hommes d’affaires en Guinée », a tranché Alpha Condé, reconnaissant toutefois le soutien des américains dans son bras de fer avec Benny Steinemetz, le milliardaire israélien. 

« Je reconnais que les américains nous ont aidés parce que dans la bagarre que nous avons menée avec Steinemetz pour récupérer Simandou 1 e 2, la Guinée est un petit pays, mais Steinemetz est un milliardaire. Il a fallu le FBI, les américains, les suisses, les français pour récupérer Simandou », reconnaît le président Condé. 

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 19 septembre 2019 à 18:04