Date des élections législatives : Comment réagit le parti de Cellou ?

Politique
Ousmane Gaoual Diallo et Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG
Ousmane Gaoual Diallo et Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG

CONAKRY-Le principal parti d’opposition vient de réagir suite à l’annonce de la date des élections législatives prévue le 28  décembre prochain. Alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) affiche déjà  une division sur cette date, l’union des forces démocratiques de Guinée prévient qu’elle ne s’associera pas à la violation de la Loi.

« Beaucoup de délais légaux ont été allégés, escamotés par la seule volonté du président de la CENI. Ce qui est ni dans ses prérogatives, ni dans les recommandations de qui que ce soit. Si cela est, ça montrerait que sa décision unilatérale n’est conforme ni à la Loi ni à l’accord politique qui est en cours de mise en œuvre. Donc, cela créerait un précédent extrêmement grave et entrainerait des conséquences dans les relations que nous avons avec cette institution au sein de laquelle nous avons des représentants. Pour nous, de toute façon, l’UFDG, l’opposition ne veulent pas s’associer à quelques violations de la Loi par qui que ce soit. Nous attendons de voir les détails de ce chronogramme. A partir de ce moment là, on pourra donner une position plus avisée de cette situation ubuesque qui montre un président de la CENI qui se croit capable de faire tout parce qu’il est soutenu par un système en fin de vie », a réagi Ousmane Gaoual Diallo, le directeur de la Cellule de Communication de l’UFDG.

Il annonce que des actions communes seront envisagées au sein de l’opposition après une série de concertations autour du chronogramme. « L’opposition va se retrouver pour analyser la situation. Ensuite des actions communes seront envisagées. Soyez en sûrs que l’opposition ne restera pas les bras croisés pour voir notre pays conduit aveuglement vers l’abîme (...) Si cette injonction du Chef de l’Etat viole les lois et les principes de fonctionnement de la CENI, il va sans dire qu’il y aura une opposition farouche en face. Mais on attend de voir les détails pour en tirer toutes les conséquences », a martelé ce responsable de l’UFDG.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mardi 17 septembre 2019 à 14:28