Élections en Guinée : le bras de fer semble inévitable…

CENI

CONAKRY- Les hostilités pourraient être déclenchées dès ce lundi 16 septembre 2019 au sein de la Commission électorale nationale indépendante. Plusieurs commissaires de l’institution sont prêts à passer à l’offensive si leur Président Maître Salif Kébé continuait sa « démarche solitaire » au sujet de l’organisation des prochaines élections législatives. 

Dans l’après-midi de ce dimanche 15 septembre 2019, une réunion extraordinaire s’est tenue entre les commissaires « frondeurs » qui dénoncent la proposition d’un chronogramme qui ne tiendrait pas certaines exigences liées à la tenue des élections. Maître Salif Kébé et certains commissaires sont favorables à la tenue des élections avant la fin de cette année. Le Président de la CENI est d’ailleurs attendu ce lundi 16 septembre 2019 à la Primature pour exposer le chronogramme des élections au Chef du Gouvernement guinéen.

Les autres commissaires qui ne sont pas d’accord avec ce chronogramme n’entendent pas croiser les bras. Ils promettent de se faire entendre dans les prochaines heures. 

A suivre…

 

Africaguinee.com

 

 

Créé le Lundi 16 septembre 2019 à 11:10

TAGS