FNDC : au delà des discours, quelles stratégies pour barrer Alpha Condé ?

Défense de la Constitution
Des acteurs du front pour la défense de la Constitution
Des acteurs du front pour la défense de la Constitution

CONAKRY-Au-delà des discours quelles sont les stratégies que le Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC) entend mettre en œuvre pour barrer la route au Président Alpha Condé ? Selon nos informations plusieurs stratégies sont étudiées.

Alors que le président Alpha Condé appel à une consultation nationale sur la Constitution, le FDNC peaufine ses stratégies sur le terrain pour mener la lutte pour la défense de la constitution de mai 2010.

Des antennes ont déjà été installées dans les 138 quartiers de Conakry ainsi que dans les 33 préfectures de l’intérieur du pays. Ces antennes ont aussi été installées dans les 76 sous-préfectures et dans 17 représentations diplomatiques. C’est du moins ce qu’explique à Africaguinee.com, Sékou Koundouno, l’un des acteurs du Front.

 « Dès la création du FNDC le 3 avril 2019, on n’était pas intéressé par le débat de propagande que les putschistes en complicité avec certains médias animaient. De ce point de vue nos discours officiels corroborent parfaitement avec nos orientations stratégiques. A date nous avons fini tout le pipeline en termes d’identification et d’installation des antennes du FNDC dans les 138 quartiers de Conakry, dans les 33 préfectures de l’intérieur du pays, dans 76 sous-préfectures et dans 17 représentations diplomatiques », explique Sékou Koundouno.

Selon lui, après cette phase, l’information, la mobilisation et la transmission de stratégies ont suivi.  « Nous avons procédé à la phase de l’évaluation en termes d’action citoyenne pour savoir la capacité de chacune de nos antennes. Ces missions viennent de rentrer, les comptes rendus ont été fait et les résultats sont très encourageants dans la mesure qu’à tout moment, à tout instant, que ce soit au cimetière ou à la mosquée, à l’église à 20h 30’, à 00h, à 14h, les antennes du FNDC peuvent automatiquement rentrer en action pour défendre les acquis démocratiques chèrement conquis par le souverain peuple de Guinée conformément à la constitution, aux traités, aux conventions qui gouvernent notre république. Au niveau des missions diplomatiques, des actions sont actuellement en cours et on attend l’arrivée de ces missions pour voir un peu la capacité en termes d’action citoyenne de nos représentations en dehors nos frontières », explique le frontiste.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 06 septembre 2019 à 17:15