Crime à Labé: une femme retrouvée morte gisant dans une marre de sang...

Echo de nos régions
Une femmes retrouvée assassinée dans sa chambre à Labé
Une femmes retrouvée assassinée dans sa chambre à Labé

LABE- C’est une découverte macabre d’une rare violence qui vient d’être faite à Labé. Dame Maladho a été retrouvée morte et bien couverte dans son lit, gisant dans une marre de sang. Des blessures fraiches sont visibles à plusieurs endroits de son corps. Deux suspects ont déjà été mis aux arrêts. Il s’agit du jeune-frère de la victime ainsi qu’une femme nourrice qui serait très liée à elle.

La découverte macabre a eu lieu dans la nuit du mercredi à ce jeudi entre 21h et 22 heures au secteur Boleya, quartier Tata derrière l’aéroport de Labé. Sur les lieux du crime, le voisinage est abattu par l’effroyable nouvelle. Selon nos informations Dame Maladho serait rentrée chez elle en début de soirée avant qu’elle ne soit retrouvée morte gisant dans une flaque de sang un peu au-delà de 21 heures ce mercredi.

«  C’est vraiment criminel ce que nous avons découvert cette nuit dans notre secteur ici. Dame Maladho a été retrouvée dans son lit morte, sa couverture bien enroulée sur son corps. Il y a du sang  partout.  C’est un peu confus. La police est partie avec le jeune-frère de la victime et une femme du quartier. C’est insoutenable ce que nous venons de voir ici cette nuit » a expliqué SD une voisine qui a constaté une forte présence des agents de sécurité la nuit dans son secteur.

Un officier de police qui fait partie de l’équipe qui s’est  rendue  sur le terrain a précisé l’état dans lequel ils ont trouvé le corps de la victime.

 « C’est curieux quand-même de trouver une femme bien couverte dans son lit morte avec des blessures fraiches partout de la tête au pied. Au moment où nous sommes arrivés sur les lieux aux environs de 22 heures, le sang suintait encore de son corps, ce qui veut dire que sa mort était récente. Tout son lit était imbibé de sang. De toute façon des indices potentiels se trouvent sur la scène de crime, une pioche était à côté. Pour le moment nous avons interpellé deux suspects, le jeune-frère de la victime qui dit rester à la maison toute la journée sans sortir et une femme nourrice qui entretenait des bons rapports avec la victime. Selon des témoignages cette dernière serait venue à la maison ce soir avant de répartir. La victime serait rentrée à la maison en début de soirée ce mercredi, donc tout ce qui est arrivé à cette femme c’est dans la nuit. Nous avons décidé de déposer le corps à la morgue afin que l’autopsie nous situe sur les circonstances de la mort de cette dame. Pour le moment le suicide est écarté jusqu’à preuve du contraire. Le jeune-frère de la victime a dit qu’il n’est pas du tout sorti de la maison aujourd’hui et qu’il n’a rien entendu comme bruit », a expliqué l’officier.

C’est aux environs de 23h30 que le corps de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital régional de Labé par la police. Dans le même véhicule se trouvaient les deux suspects interpellées, il s’agit du jeune-frère de la victime et la femme qui détenait son bébé en main qui versait des chaudes larmes. Les deux ont été conduits vers une unité de police de la place, a-t-on constaté.

Un proche de la défunte explique que dame Maladho vivait seule avec son jeune-frère dans la concession. Leurs parents sont partis récemment en Côte d’Ivoire où ils se sont installés. La même source indique que Dame Maladho a divorcé deux fois avant de revenir s’installer dans sa famille. Elle serait même mère d’une fille qui est partie avec sa grand-mère en Côte d’Ivoire. Les enquêtes se poursuivent.

Dossier à suivre…

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le Jeudi 05 septembre 2019 à 12:13

TAGS