Guinée : des journalistes expriment leur colère face aux autorités…

Médias
Des journalistes devant le siège de la Haute Autorité de la Communication
Des journalistes devant le siège de la Haute Autorité de la Communication

CONAKRY- La forte pluie qui s’est abattue ce lundi 26 août 2019 à Conakry n’a pas empêché les journalistes de sortir. Réunis devant le siège de la Haute Autorité de la Communication, les Hommes de médias guinéens ont exprimé leur colère face aux nombreuses convocations des journalistes devant la justice.

Plusieurs journalistes ont été convoqués à la Direction Centrale de la police judiciaire. Diallo Souleymane, fondateur du Groupe de presse « Lynx », et son Directeur Général Aboubacar Algassimou Diallo « Aboubakr » ont tous été placés sous contrôle judiciaire après leurs auditions au tribunal de première instance de Kaloum.

Plusieurs organisations professionnelles des médias ont dénoncé cet « acharnement » contre les journalistes. En plus de la marche, les Hommes de médias envisagent d’organiser une synergie des radios privées de Guinée pour tenter de faire fléchir le pouvoir de Conakry sur la liberté de presse en Guinée. 

Boubacar Bah « Azoka », est Coordinateur du Réseau des Médias sur Internet en Guinée (REMIGUI). Il dénonce l’usage de la loi sur la cybercriminalité au détriment de la Loi L002 portant sur la liberté de presse en Guinée. 

 

BAH Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Lundi 26 août 2019 à 14:55

TAGS