Simandougate : Epinglé pour "corruption", que risque Beny Steinmetz ?

Corruption dans les mines guinéennes
Beny Steinmetz
Beny Steinmetz

GENEVE-La saga judiciaire dans le Simandou se poursuit avec un nouvel épisode qui va (peut-être) sonner cette fois-ci le glas pour le magnat du diamant Beny Steinmetz  officiellement accusé de corruption par la Justice helvétique.

Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz qui a acquis en 2008, à travers sa firme Beny Steinmetz Group Resources (BSGR)  des permis miniers en Guinée dans des conditions sulfureuses, sera donc jugé.

La chaîne de Simandou située dans le sud de la Guinée est la plus importante minerai de fer dans le monde encore inexploitée. Surnommé le Roi du diamant, Benny Steinmetz, est notamment accusé de « corruption d’agent public » et de « faux dans les titres » dans l'acquisition des blocs 1 et 2 de cette montagne riche en minerai de fer.

Son inculpation intervient après six ans d’instruction et plusieurs dizaines de commissions rogatoires en Israël et aux Etats-Unis, rapporte plusieurs medias internationaux. Le dépôt de l’acte d’accusation et l’officialisation de la décision de renvoyer Beny Steinmetz, 63 ans, et deux autres coaccusés, dont le Français Frédéric Cilins, devant le tribunal correctionnel de Genève sont intervenus ce lundi 12 août.

L’enquête suisse a porté notamment sur les conditions d’obtention des permis miniers sur les blocs 1 et 2 de Simandou. Le parquet estime  les sommes versées à titre de pot-de-vin, à environ 10 millions de dollars dont la quatrième épouse de feu Général Lansana Conté, Mamadie Touré (qui vit aux Etats-Unis) a été  la principale bénéficiaire.

Alors qu’aucune date de l’ouverture du procès n’est encore annoncée, le milliardaire franco-israélien risque jusqu'à dix ans de prison.  

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 13 août 2019 à 10:46

TAGS