Récit affreux d'Aliou Baldé : "Pourquoi j’ai égorgé ma nièce Hadjiratou Barry…"

Drame à Labé
Mamadou Aliou Baldé "Badra"
Mamadou Aliou Baldé "Badra"

LABE-Alors que son crime continue de susciter l’indignation à Labé, Mamadou Aliou Baldé ‘’Badra’’ qui a tué sa nièce de deux ans Hadjiratou Harry ce vendredi 09 août, vient de justifier son acte. Auditionné par la gendarmerie après son arrestation, le tueur-présumé, un "déséquilibré mental" de la petite Hadjiratou Barry a révélé les mobiles de son crime.

Selon un officier de gendarmerie qui s’est confié à un journaliste d’Africaguinee.com, Aliou Baldé a indiqué dans sa déposition qu’il a exécuté un sacrifice humain qu’il aurait vu en rêve. Le récit est affreux.  

 « Hier aux environs de 22 heures, il s’est rendu lui-même. Nous l’avons entendu la nuit jusqu’à 3 heures. Il a reconnu les faits. Nous lui avons demandé pourquoi il l’a fait.  Il dit que c’est dans un rêve qu’il a vu la scène. Selon lui, un vieux  qui détenait un bâton est venu dans le rêve lui dire de se lever, il  refusé. Le  vieux est venu à sa droite, soudainement le vieux a disparu laissant le bâton. Du coup, il a vu une machette. Selon ses explications, la machette coupait le bâton. C’est ainsi qu’il s’est réveillé pour faire une prière avant de retourner au lit  jusqu’au matin. Il dit qu’il a passé une journée de souffrance. Vu sa souffrance il dit qu’il lui  fallait un sacrifice humain. C’est ce qui l’aurait motivé.

Toujours selon ses explications, hier aux environs de 17 heures il est allé se promener vers le barrage Manga-Labé (situé près de chez lui, NDRL). Il est revenu s’asseoir devant leur domicile. En ce moment  sa sœur était absente de la maison. Quand cette dernière est revenue du marché avec son enfant, il les a suivis dans la cour. Sa sœur a posé le bébé à la véranda avant de continuer dans sa chambre. C’est là que le jeune a pris l’enfant  pour l’égorger avec un couteau selon lui qu’il a pris au salon.

Après l’acte il a pris  la fuite. Il nous a dit qu’il voulait sortir du pays et  qu’il serait même parti jusqu’au camp Elhadj Oumar Tall de Labé. Mais il s’est dit que ce n’est pas la peine de quitter définitivement sa famille et qu’il  fallait assumer son acte. C’est dans ces circonstances qu’il est venu se déclarer lui-même à la gendarmerie mobile numéro 8 de Labé. Cette unité l’a référé à la brigade de recherche. Nous avons signé son audition, nous sommes sur le point de le mettre à la disposition de la justice », a confié à notre rédaction un officier de la gendarmerie qui a pris par à l’audition.

Dossier à suivre…

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le Samedi 10 août 2019 à 17:57