L’horreur à Labé : un homme égorge sa nièce de 2 ans au quartier Kouroula…

Crime
Crime odieux dans le quartier Kouroula à Labé
Crime odieux dans le quartier Kouroula à Labé

LABE- C’est l’indignation et l’horreur au quartier Kouroula, dans la commune urbaine de Labé. Mamadou Aliou Baldé dit Badra présenté comme un malade mental a égorgé la fillette de sa grande-sœur dans la soirée du vendredi 09 Août, a-t-on constaté.

La victime Hadjiratou Barry âgée de 2 ans a perdu la vie dans des circonstances douloureuses. Avant d’arriver à l’Hôpital où  elle a été conduite en urgence, elle avait déjà rendu l’âme. Pour le moment le présumé tueur est introuvable depuis qu’il a commis l’acte aux environs de 18h. On ignore les raisons exactes de crime odieux. Interrogés, des voisins expliquent que Badra a tué la fillette avant de prendre la fuite.  

 « J’avais dépêché un de mes garçons depuis le marché central de Labé pour qu’il vienne chercher quelqu’un à la maison, à son arrivée,  il a trouvé le drame. Automatiquement,  il a pris la mère de la victime et le bébé pour les conduire à l’hôpital. Il est venu nous dire que Badra a égorgé l’enfant de sa sœur. On s’est dirigé directement à l’hôpital pour constater. Badra, est un fou du quartier » témoigne Mamadou Aliou Diallo sexagénaire, un citoyen du quartier rencontré à l’hôpital régional de Labé.

Docteur Haba Roger surveillant des urgences à l’hôpital régional de Labé a expliqué l’état dans lequel son service a reçu le corps de la victime. « Nous avons reçu la petite sans vie. Elle a été égorgée parce que les traces de couteau sont partout sur le cou. La fillette a 2 ans selon sa grand-mère. C’est à 18 heures 25 que son corps a été déposé. Le médecin-légiste est venu faire le constat, son corps a été déposé à la morgue », relate Dr Haba.

Interrogé, Thierno Mamadou Lamarana Baldé, chef de quartier de Kouroula dit avoir été pris de cours par l’annonce du drame.  Au secteur de lycée c’est l’indignation qui se lie sur les visages des citoyens. Jusqu’aux environs de 20 heures, Mamadou AliouBaldé Badra n’avait pas été arrêté. Des témoins ont affirmé l’avoir vu en direction du lycée général Lansana Conté.

Cet acte odieux relance le débat sur l’abandon des fous dans les quartiers et dans les familles. Car récemment c’est un autre fou du nom de Djely Bala Dabo qui a tué sa voisine au quartier Dow-Saarè. Des cas similaires sont légions çà et là dans le pays.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le Samedi 10 août 2019 à 7:10