Nouvelle Constitution : quelle est la position de Chérif Abdallah du GOHA ?

Constitution

LABE-Le Président du Groupe organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) s’est exprimé cette semaine sur le débat en cours concernant la nouvelle Constitution. Sans être tranchant, Mohamed Chérif Abdallah a indiqué que son organisation ne rejettera pas comme ça la nouvelle Constitution. 

 « Le GOHA en tant qu’acteur de la vie économique de la Guinée ne doit pas rester sans prononcer un mot sur la vie sociopolitique du pays. Depuis que les bruits liés à l’adoption éventuelle d’une nouvelle constitution ont commencé, en tant que premier responsable du GOHA, nous étions absents du pays. Nous avons décidé d’attendre notre retour pour nous exprimer. Ce qui fait que nous sommes à Labé pour dire quelques choses et rappeler certains faits par rapport à l’actuelle constitution. Le GOHA n’est pas étranger à cette constitution. En 2009 lorsque la transition a été enclenchée avec le CNT, l’armée était au pouvoir. Les premiers responsables du CNT désignés par décret avait écrit au GOHA nous demandant de designer des membres qui vont siéger au CNT. Je ne sais comment ça été arrangé pour que le GOHA ne soit pas retenu finalement (…). Quand la constitution a été élaborée, c’était sur des papiers volants rames sans reliures que nous avons reçus de la part du bureau du CNT 5 exemplaires. Une copie pour le GOHA en tant qu’organisation et 4 autres copies pour les 4 autres coordinations régionales. C’est nous  qui avons eu l’honneur de remettre ces copies aux différentes coordinations régionales : Basse-Guinée, Moyenne-Guinée, Haute-Guinée et Guinée forestière. C’était  à mon domicile (…) C’est pour vous que nous sommes au cœur de cette constitution »,  a rappelé Cherif Abdallah président du GOHA. 

Il révèle que son organisation va rencontrer tous les acteurs de la vie de la Nation par rapport à la situation de la Guinée et l’éventuelle adoption d’une nouvelle constitution. Le GOHA envisage de rencontrer les différents candidats de l’élection présidentielle de 2010.

 « Le GOHA ne va attendre que les choses pourrissent, nous allons agir mais nous allons rencontrer tous les acteurs du pays, le président Alpha Condé, le premier ministre, le chef de file de l’opposition, l’ensemble de la classe politique (mouvance et opposition) et la société civile afin qu’ils nous situent par rapport à la situation qui prévaut dans notre pays, connaitre la position de chacun en ce moment nous dirons ce que nous voulons. Parce que notre pays reste notre pays. Notre participation à la constitution actuelle nous l’avons distribué aux coordinations qui représentent le pays. Nous ferons connaitre notre position qui fera son effet. Mon avis  sur notre constitution actuelle, jusqu’à preuve du contraire, je trouve que c’est une bonne constitution.  Même si on parle d’une nouvelle constitution, je n’ai pas vu celle-ci d’abord. J’attends de voir pour me prononcer mais si on fait des propositions nous n’allons pas les rejeter comme ça. C’est pourquoi je vous dis on va aller écouter tout le monde », a expliqué le président du GOHA. 

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Vendredi 09 août 2019 à 13:51