Organisation des élections législatives : NDI appuie la CENI…

Politique

CONAKRY- En prélude aux élections législatives prévues cette année en Guinée, la commission électorale nationale indépendante (CENI) en collaboration avec l’ONG « National Democratic Institute » (NDI) a organisé la deuxième réunion du comité Inter-parties portant sur les thèmes : Echanges et Informations sur le choix de l’operateur en charge de la révision des listes électorales et le mode de calcul des effectifs des membres des démembrements. 

Cette  rencontre vise à sortir un chronogramme des élections législatives par une large consultation de tous les acteurs  du processus électoral.  Au cours de ces discussions, la CENI  a fait plusieurs propositions aux partis politiques. 

En présidant la séance,  le Vice-président de la CENI a réitéré l’engagement de son institution à organiser des élections transparentes en Guinée. « La  CENI s’engage à  continuer, à poursuivre tous les efforts dans le cadre du partage de l’échange de l’information et dans le respect du processus électoral », a déclaré Elhadj Mamadou Bano Sow. 

La directrice du département fichier électoral de la CENI a quant à elle indiqué que les propositions sur l’opérateur de saisie ont été dégagées après analyse et débat au sein de son institution. Il en a résulté deux options. 

«  L’option A,  c’est le recrutement d’un opérateur local  au niveau national. L’option B, la CENI en lieu et place de l’operateur, fait le travail qu’il faut conformément à la loi.  Nous allons revenir vers les acteurs après analyse de toutes ces propositions sur les questions soulevées. Ensuite, nous verrons comment nous allons amender les deux options proposées aujourd’hui », a affirmé Mme Camara Djenab Touré. Elle annoncé que  les membres des démembrements passent de 4 mille à 5 mille personnes. 

Le Représentant  du comité Inter-parties du principal parti de l’opposition guinéenne, a soulevé des inquiétudes sur les deux propositions de la CENI. Cellou Baldé craint que l’institution électorale ne soit en mesure  de faire ce travail. C’est pourquoi il a suggéré le recrutement  d’un opérateur technique  à l’international. 

Du côté des représentants de  la société civile, Abdoul Sacko a sollicité auprès de la CENI le respect strict de la loi  dans le choix de l’operateur technique tout au long du processus électoral. En ce qui concerne l’installation des démembrements de la CENI sur tout le territoire national, l’opération de déploiement s’étendra du   25 août au 9 septembre 2019. 

 

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél: (+224) 655 31 11 14

Créé le Mercredi 07 août 2019 à 19:05