Projet Foot For Change : Le comité de pilotage tient sa 2ème réunion…

Publireportage

CONAKRY-Piloté par les associations African Initiatives for Women (AIW) et l’académie Foot Elite, le projet « Foot For Change », de la Fondation SMB-Winning a tenu ce jeudi 1er août 2019 sa deuxième réunion comité de pilotage. La rencontre a réuni au siège de la SMB sis au quartier Tombo dans la commune de Kaloum, les responsables du projet en tête la marraine Binta Diallo, les autorités sportives du pays, des représentants des organisations de la société civile ainsi que les parents des filles bénéficiaires du projet. L’objectif de ce comité de pilotage, deuxième du genre depuis le lancement du projet  est de faire le bilan de la première année du projet, recueillir des recommandations et se projeter dans  l’avenir. 

Composé de 50 jeunes filles âgées de 13 à 23 ans, sélectionnées en fonction de leur mérite et de leur motivation, le projet Foot For Change allie pratique de Sport et Education. Son objectif est d’offrir une double formation de qualité, facilitant ainsi une future insertion socioprofessionnelle des filles. 

Au terme de cette rencontre de partage tenue ce jeudi, les responsables du projet se sont réjouis de ces échanges et ont promis de prendre en compte les recommandations formulées par les participants pour rehausser le niveau de performance scolaire et sportive des filles. C’est le cas de Aliou Dalein Baldé, chef du projet Foot for Change au niveau d'African Initiative for Women (AIW) et formateur. Selon lui, le bilan de la première année du projet est mitigé. 

« Le bilan est mitigé mais nous en sommes fiers. On a présenté dix candidates au Brevet, on a eu trois admises, les résultats des candidates au Baccalauréat ne sont pas sortis, mais nous espérons que nous aurons au moins une qui aura son Bac. Au niveau du collège où elles sont les plus nombreuses, nous avons 10 filles sur 23 collégiennes qui ont réussi à avoir la moyenne pour passer en classe supérieure. On espère que dans les années à venir, avec les accompagnements, on parviendra à rehausser le niveau de réussite scolaire », a déclaré M. Baldé, qui a promis que les suggestions formulées lors de cette rencontre seront prises en compte.

« Nous allons prendre en compte les bonnes suggestions que nous avons reçues lors de cette réunion du comité de pilotage. Particulièrement nous allons faire en sorte que les accompagnements scolaires, en particulier pour les révisions soient faits durant toute l’année. Ensuite cibler les besoins dans les matières principales et faire un accompagnement personnalisé parce que toutes les filles n’ont pas les mêmes difficultés », a promis cet encadreur.

En lançant le projet Foot for Change, la Fondation SMB-Winning avoulu jeter les bases de la relance du football féminin en Guinée et casser le tabou qui veut que le football soit uniquement un sport réservé aux jeunes garçons. Ce pari est en passe d’être gagné. Déjà, six joueuses du projet de Foot for Change viennent d’être sélectionnées par la fédération guinéenne de football. Elles vont rejoindre les instances de formation de l’équipe nationale. 

« Nous espérons qu’au bout de cette phase expérimentale de deux ans, nous aurons des résultats qui permettent de continuer au-delà », souhaite Aliou Dalein Bah.  

Camara Fodé Camus, coach fondateur de l’académie foot Elite se réjouit du bilan, qui selon lui est positif. 

« Au début, nous avions des jeunes filles qui ne savaient même pas taper le ballon, ni courir. Mais aujourd’hui, il y en a plusieurs qui courent très bien, qui arrivent à bien jouer. On peut dire que le bilan est positif. Mieux dans tous les tournois auxquels nous avons participé, on est arrivé troisième devant des équipes qui existaient des années avant nous. C’est du progrès », se réjouit cet encadreur sportif. 

Sur neuf matchs joués, l’équipe de foot for change a eu six victoires. Mieux, avec la détection organisée par la fédération guinéenne de football, pour la relance du foot féminin, il y a six joueuses du projet de Foot for Change qui sont sélectionnées. C’est autant dire que le succès sur le plan sportif est réel.

 « Nous verrons comment intégrer les recommandations qui ont été formulées. Notamment interner les filles dans un seul endroit pour faciliter leur formation. Nous allons continuer à travailler pour améliorer leur performance sportive et scolaire », a assuré M. Fodé Camus Camara. 

Le département des Sports dirigé par Sanoussi Bantama Sow a remercié les initiateurs du projet Foot For Change et a encouragé les bénéficiaires à s’impliquer activement, car cela y va de leur épanouissement. 

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 12

Créé le Vendredi 02 août 2019 à 11:53

TAGS