Contrôle du Slecg : une bataille sur plusieurs fronts…

Syndicats
Kadiatou Bah et Aboubacar Soumah
Kadiatou Bah et Aboubacar Soumah

CONARY-La bataille pour le contrôle du Syndicat libre des enseignants-chercheurs de Guinée (SLECG) se joue désormais sur plusieurs fronts. Entre Kadiatou Bah et Aboubacar Soumah qui continuent de s’affronter par medias interposés, on ne sait pas encore qui aura le dernier mot.  

Chacun des deux protagonistes réclame sa légitimité. Dans cette bataille, tous les coups sont permis. La camarade Kadiatou Bah vient d’ailleurs de traduire Aboubacar Soumah en justice. Mais pourquoi donc ?

« Elle me reproche de l'avoir diffamé quand j'ai déclaré que sa popularité est due au fait qu'elle a des copains un peu partout. Elle a donné une autre interprétation à ça. C’est à cause de ça qu’elle a porté plainte contre moi. Mais moi je n'ai pas peur parce que lorsqu'on dit que quelqu'un a des relations cela ne veut pas dire autre chose », a confié Aboubacar Soumah interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com.

Bataille à l’international…

Sur le front à l’international, la lutte est aussi rude. Une mission de l’international de l’Education est attendue en Guinée. Le leader du Slecg qui a paralysé l’école guinéenne l’année dernière, se dit serein. « Ce n'est pas l'international de l'éducation qui fait un syndicat. Quand l'EI sera là, ses émissaires comprendront la réalité. Le syndicat ce n'est pas la bouche », a martelé M. Soumah. Nous avons vainement tenté de rentrer en contact avec dame Kadiatou Bah.

Nous y reviendrons !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com 

Créé le Dimanche 28 juillet 2019 à 15:25

TAGS