Guinée : des « mécontentements » au sein du parti de Cellou ?

Politique

CONAKRY- Le principal parti d’opposition, l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), traverse une « zone de turbulence ». Dirigée par Cellou Dalein Diallo, cette formation politique s’est engagée dans un processus de réforme pour rendre son action politique plus efficace. Sauf que certaines décisions prises récemment par le Président fait des « mécontents », avec en toile de fond des changements intervenus au sommet du parti, a appris Africaguinee.com. 

La cellule de communication du parti qui était rattachée au cabinet du Président a été placée sous la tutelle du vice-président chargé  de la communication et des affaires extérieures tandis que la commission électorale interne a été placée sous la tutelle du vice-président chargé des affaires politiques. 

Pourquoi ces changements ? 

Selon une proche du parti, avant la structure du cabinet du Président n’était pas formalisée. Mais depuis quelques temps, cette dernière a été bien formalisée et  bien structuré. C’est pourquoi les structures d’appuis que sont la Cellule de Communication, la Commission électorale interne ont été placées sous tutelle des vices présidences concernées. C’est dans ce cadre que la commission électorale a été mise sous la tutelle du vice-président chargé des affaires politiques alors que la cellule de communication a été mise sous la tutelle du vice-président chargé de la communication et des affaires extérieures. 

Cette réforme apprend-on vise à améliorer  le fonctionnement du parti et permettre l’efficacité et la fluidité dans le travail. Mais cette décision de Cellou Dalein Diallo crée  des frustrations, car certains ne voient pas d’un bon œil ce changement. « Ça crée un peu de frustrations. Mais on essaie d’améliorer les choses au quotidien car  l’UFDG est un très grand parti qui a besoin de se moderniser », tranche un cadre du parti. 

Signe du malaise, ce jeudi la réunion convoquée par le vice-président chargé de la communication Ibrahima Chérif Bah aurait  été boudée par le directeur de la Cellule de Communication, Ousmane Gaoual Diallo. Pourtant ce sont les communicants du parti qui étaient conviés à cette rencontre à laquelle a pris Aliou Condé, vice-président par intérim chargé des affaires politiques. 

A suivre…

ufdg_decision_dalein.jpg

Focus Africaguinee.com

Créé le Vendredi 12 juillet 2019 à 19:08