« Fuites » de messages WhatsApp : le Ministre Damantang saisit la police…

Fuites de messages WhatsApp
Damantang Albert Camara
Damantang Albert Camara

CONAKRY- L’affaire agite la toile depuis 24 heures ! Une fuite assimilée à une conversation de hauts cadres de l’Etat issus du RPG arc-en-ciel sur la messagerie WhatsApp défraie la chronique. On retrouve dans le groupe nommé Staff restreintdes noms de plusieurs personnalités. Des poids lourds du Gouvernement, d’influents députés, des Directeurs d’institutions actifs dans la propagande liée à la nouvelle Constitution. 

Des captures d’écrans de leur prétendue conversation axées sur la nouvelle constitution sont partagées des milliers de fois sur la toile. S’agit-il d’une « vraie information » ou d’une « intox » ? 

Alors que la polémique ne cesse d’enfler sur cette « actualité », notre rédaction a joint l’ancien porte-parole du Gouvernement, Damantang Albert Camara dont le nom est également cité. L’actuel ministre conseiller à la présidence a démenti cette « information », déclarant qu’il s’agit de faux comptes créés dans le but de diffuser de fausses informations. « Ce sont des faux comptes créés à desseins pour diffuser de fausses informations », a déclaré M. Camara.  

Il annonce que la Direction centrale de la police judiciaire a été saisie pour mener des enquêtes. « Personnellement j’ai mis la DPJ (Direction de la police judicaire) sur ça. A un moment donné, il faut que ça s’arrête parce qu’on ne sait jamais jusqu’où ça peut mener », a annoncé l’ancien ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 05 juillet 2019 à 17:33