Lutte contre le diabète en Guinée : L’UE et l’AFD volent au secours de la PCG…

Santé
La PCG bénéficie d'un don de médicaments contre le diabète
La PCG bénéficie d'un don de médicaments contre le diabète

CONAKRY-Dans le cadre du projet d’appui à la santé en République de Guinée, la Pharmacie centrale de Guinée a bénéficié d’un important don de médicaments destinés aux personnes vivant avec le diabète. Œuvre de l’Union Européenne et de l’Agence Française de Développement, ce don est composé de 39 000 flacons de solution injectable et de  19 440 stylos pré-remplis d’insuline. Sa valeur est estimée à 1. 909 millions de fracs guinéens équivalent à 173 310 euros. Il est  destiné aux patients vivants avec le diabète, en particulier les enfants. La remise a eu lieu ce mercredi 3 juillet 2019 dans les locaux de la pharmacie centrale de Guinée.

Selon le constat fait en Guinée, l’accès à l’insuline pour traiter le diabète du type 1 qui concerne essentiellement les enfants reste insuffisant. Les coûts de la prise en charge sont très élevés sans aucune subvention. La majorité des diabétiques rencontrent des difficultés importantes pour accéder au diagnostic et au traitement, ce qui contribue à la mortalité et aux fréquentes complications. Vue ce constat alarmant, le Secrétaire général du ministère de la santé a promis de se battre pour introduire dans le budget national un fonds pour la disponibilité de l’insuline.

« Les produits mis à notre disposition doivent être utilisés de façon conséquente et dans cette logique le ministère de la santé doit jouer un rôle important en faisant en sorte que dans les réformes institutionnelles, l’insuline ne soit plus un produit rare. L’insuline doit être désormais disponible pour l’ensemble de nos concitoyens car il est écrit dans notre constitution que la santé doit être un droit. De ce point de vue, je peux rassurer l’Union Européenne et l’ensemble de nos partenaires que le ministère de la santé ne ménagera aucun effort pour inscrire à partir de cette année la mise à disposition de l’insuline comme activité prioritaire dans le budget national », a promis Sékou Condé.

Bénéficiaire de cet important don, la Pharmacie Centrale de Guinée à travers son Directeur Général s’est réjouie de cet acte. Dr Moussa Konaté a rassuré aux personnes atteintes de la maladie du diabète que ces médicaments seront disponibles sur toute l’entendue du territoire nationale avec un coût très réduit.

« Nous pouvons rassurer que ce stock de médicaments sera disponible dans tous les dépôts et relais de la PCG sur toute l’étendue du territoire nationale. Nous pouvons aussi rassurer nos frères et sœurs diabétiques que ces médicaments mis à notre disposition aujourd’hui connaitront un réapprovisionnement continu avec surtout le coût réduit. Le flacon d’insuline qui tourne sur le marché aujourd’hui autour de 80 mille fg  sera acheté désormais à la pharmacie centrale de Guinée à 35 mille fg pour être revendu à 40 mille fg. Pour le stylo qui ne se trouvait pas du tout sur le marché qui venait de l’extérieur et qui coûtait jusqu’à 450 mille sera acheté à la PCG à 87 mille fg », a promis Dr Moussa Konaté.

Avant d’envoyer un message fort aux nombreux patients de diabète en Guinée, la chef de section santé de la Délégation de l’Union Européenne en Guinée a au nom de son institution réaffirmé leur volonté d’accompagner la Guinée dans sa lutte pour le renforcement de son système de la santé et dans l’amélioration et l’accès des guinéens aux services de qualité accessibles à tous.

« Aux bénéficiaires de ces résultats, les hommes, les femmes et surtout les enfants qui sont infectés par le diabète, vivre au quotidien avec une maladie chronique n’est pas facile,  vivre avec le diabète en Guinée a été jusqu’à présent particulièrement dur, coûteux et frustrant. Notre espoir est qu’à partir d’aujourd’hui vous puissiez trouver au sein des infrastructures publics de santé une prise en charge adéquate et les traitements », a laissé entendre Serena Berteina.

L’insuline est un médicament vital pour les malades du diabète explique Pr Naby Baldé médecin spécialiste de cette pathologie. Ce diabétologue et chef de service diabétologie au CHU de Donkoa donné l’importance de l’insuline sous forme de stylo pour les enfants diabétiques.

« L’insuline est un médicament vital pour les gens qui en ont besoin et notamment pour les enfants. S’ils n’ont pas accès à ce médicament ils risquent tout simplement d’en mourir. Nous sommes très heureux que ce médicament soit enfin rendu plus accessible pour nos patients en général et pour les enfants diabétiques en particulier. Le fait d’avoir ce médicament sous forme de stylo va aussi aider à la qualité du traitement de ces enfants qui ne seront plus obligés d’amener avec eux à l’école les seringues, ils vont pouvoir transporter des stylos qui sont beaucoup plus discrets, plus efficaces et ainsi on peut espérer réduire de manière plus importante les complications de la maladie », a expliqué Pr Naby Baldé.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

 

Créé le Jeudi 04 juillet 2019 à 13:21

TAGS