Boffa : Rama Diallo tuée à cause de ses téléphones portables ?

Homicide à Boffa
Feue Ramatoulaye Diallo
Feue Ramatoulaye Diallo

BOFFA-De nouveaux éléments sont apparus  dans l’enquête sur l’assassinat de Ramatoulaye Diallo à Boffa. Mariée, cette jeune élève de 17 ans qui attendait son tendre époux, a été tuée dans la nuit du vendredi 26 Avril 2019.

Son corps a été déposé devant le domicile familial à Koba. Trois suspects avaient été mis aux arrêts au lendemain du meurtre. Mais la semaine dernière l’enquête a enregistré des indices importants à travers les téléphones portables de la défunte qui n’avaient jusque-là, pas été retrouvés.  L’un des appareils qui a été mis en marche a été localisé, son détenteur arrêté à Kaporo. La personne interpellée a cité un proche parent de la défunte Rama. Il s’agit d’un de ses cousins, nommé Alhassane. Les deux suspects sont dans les mains des enquêteurs qui approfondissent leurs investigations.

 «  Après l’assassinat de la jeune dame de 17 ans Ramatoulaye Diallo, ses téléphones n’avaient pas été retrouvés, durant tout ce temps aucune piste n’avait été trouvée. Mais  il y a moins de 10 jours, quelqu’un a mis l’un des appareils en marche. Du coup le numéro inséré a été vite localisé. Nous avons mis toutes les techniques en place pour  arrêter  la personne qui utilisait le téléphone de la victime. Ce suspect  a été arrêté à Kaporo(Conakry). Les enquêtes ont donné une piste menant au cercle familial de la victime. Parce que le jeune pris à Kaporo a dit avoir acheté l’appareil avec un autre  jeune qui est un frère cousin de la victime à Boffa et qui y réside même. Les deux jeunes sont à déjà à Boffa. Mais le temps mis entre la localisation du téléphone et l’arrestation du détenteur, il s’est trouvé que le téléphone n’était plus avec le jeune qui a juste reconnu avoir eu l’appareil qu’il a vendu à son tour à quelqu’un d’autre. Pour le moment rien n’indique si cette version est vraie ou fausse. De toute façon la piste qui a mené à lui prouve que le trafic de l’appareil est passé aussi par lui. Il a dit avoir reçu un seul téléphone de marque Samsung. Pour le moment nous estimons que les deux luxueux appareils qui appartiennent à la victime feraient partie du mobile du crime. Désormais nous avons à faire avec 5 suspects. Les 3 interpellés au lendemain de l’assassinat et les deux qui viennent d’être arrêtés par lesquels ont transité les appareils de Ramatoulaye », a confié un agent de sécurité qui suit l’enquête du côté de Boffa.

Dans la famille de feue Ramatoulaye Diallo, c’est toujours l’incompréhension. L’on s’interroge encore sur le véritable mobile du crime. « L’un des suspects est un parent proche parce que c’est le fils au jeune-frère du père de la victime. Il s’appelle Alhassane. Selon les services de sécurité, c’est à partir de Conakry qu’une recherche a été lancée pour localiser le téléphone. Nous restons à l’écoute de la justice pour la suite parce que rien n’est claire à nos yeux d’abord. Mais s'il s’avère que c’est à cause des téléphones que la fille a été tuée, ça veut dire qu’on l’a tué pour rien. C’est regrettable pour ce qui est arrivé à Rama. Nous attendons l’issue. Mais quelque soit les conclusions, l’acte est déjà commis. Il faut que justice soit rendue pour soulager un peu la famille éplorée. Mais rien ne justifie un tel crime » a expliqué en sanglot ce proche de la victime  qui a gardé l’anonymat.

Dossier à suivre…

 

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Vendredi 28 juin 2019 à 13:55