Armée : Misbaou Sow a-t-il "menti" sur son parcours de militaire ?

Armée guinéenne
Misbaou Sow
Misbaou Sow

CONAKRY- Misbaou Sow, ancien militaire reconvertit en politicien a-t-il menti sur son parcours au sein de l'armée ? La polémique enfle ! Mais si l’on en croit aux informations fournies par le Directeur de l’information et des Relations publiques de l’armée (DIRPA), on pourrait répondre par « OUI ».

Selon Aladji Cellou Camara, « contrairement aux affirmations soutenues et contenues dans de nombreux articles de presse ces derniers temps, Misbaou Sow matricule n° 18672/G, incorporé en 1990, n'a jamais été officier de l'armée guinéenne. Et n'a jamais obtenu le grade de Colonel ni en Guinée, ni ailleurs ». 

Après s’être exilé pendant de longues années aux Etats-Unis, Misbaou Sow est rentré en Guinée. Il s’est lancé en politique en prenant les rênes du rassemblement des forces démocratiques (RFD). Dans la presse plusieurs grades lui sont attribués. Tantôt capitaine, tantôt colonel voire même  Général. Tout ceci est faux, selon le Directeur de la DIRPA, qui soutient que M.SOW avait le grade de caporal-chef, comme en témoigne son dernier bulletin de solde.

« Suite au recensement biométrique au sein des Forces de défense, Misbaou Sow a été radié des effectifs des Forces Armées guinéennes par arrêté n°0092 du 12 septembre 2012 (signé par Abdoul Kabèlè Camara, ancien ministre délégué à la défense) pour désertion, avec le grade de... Caporal-chef. Depuis cette date, il n'a pas été réintégré », soutient M. Camara, qui ajoute que cet ex-soldat continuait cependant six ans durant, de juillet 2006 au 31 août 2012 à percevoir indûment sa solde alors qu'il n'était pas dans les rangs.

« Son dernier bulletin de solde en fait foi. Par ailleurs, renvoyé à deux reprises pour insuffisance de résultats (1992 et 1993) Misbaou Sow n'a pas réussi à terminer ses cours d'officiers à l'Académie royale de Meknès au Maroc », révèle Aldji Cellou Camara.

Interpelé sur ces observations concernant son parcours, Misabou Sow a indiqué qu’il est ancien élève-officier de l’école militaire inter-armée (EMIA) où il est rentré avec le grade de caporal-chef.

«Si  On m’appelle colonel, commandant, capitaine c’est  par rapport à mes promotionnaires (qui ont aujourd’hui ces grades). Il y en a même qui m’appellent Général », a-t-il souligné précisant que lors du concours d’entrée à l’EMIA, il a été 5ème  de la république sur les 50 retenus. En ce qui concerne sa solde, il déclare qu’il n’a jamais perçu celle-ci depuis qu’il a quitté la Guinée.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 28 juin 2019 à 19:18