Syndicat : Aboubacar Soumah et ses camarades rejetés à l’international ?

Syndicat
Aboubacar Soumah
Aboubacar Soumah

CONAKRY- C’est une mauvaise nouvelle pour Aboubacar Soumah et ses camarades du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Dans un courrier datant du 24 juin 2019 adressé au premier responsable du Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, l’International de l’Education annonce qu’il ne reconnait que la branche du SLECG dirigée par dame Kadiatou Bah. La raison avancée par cette organisation syndicale de l’éducation basée à Bruxelles est simple : ‘’il ne pourrait y avoir deux organisations du même pays portant le même sigle qui soient affiliées à l’IE’’.

Dans ce courrier, le secrétaire général de l’International de l’Education a aussi annoncé le renvoi de la cotisation faite par le SLECG version Aboubacar Soumah pour l’année 2019.

Selon David Edwards, le ‘’SLECG’’ s’est déjà acquitté. « Le montant concerné vous a été renvoyé puisque le SLECG s’est déjà acquitté de ses cotisations cette année. Le SLECG qui a réglé ses cotisations est celui même qui a été invité à le faire, comme toutes les organisations membres de l’IE, en janvier de cette année. C’est également le même SLECG qui paie chaque année depuis le même compte bancaire, identifié comme tel dans la liste des créditeurs et débiteurs de l’International de l’Education (IE). Ce SLECG est celui de Madame Kadiatou Bah, secrétaire générale », a mentionné David Edwards avant d’ajouter que l’IE se rendra à Conakry très prochainement pour établir la légitimité des uns et des autres.

« J’ai demandé à notre bureau régional africain de préparer l’organisation d’une visite sur le terrain en septembre ou octobre prochain qui viserait à établir la légitimité des uns et des autres. Je vous informerai au mois d’août de la tenue de la visite de l’IE en Guinée », a-t-il ajouté.

Faut-il rappeler que cette annonce intervient alors que le Gouvernement de Conakry et Aboubacar Soumah sont dans des négociations sur plusieurs point de revendications pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants. Interrogés, les responsables du SLECG n’ont pas accepté de réagir à cette position adoptée par l'IE. 

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com

Tél.: (00224) 666 134 023

Créé le Mercredi 26 juin 2019 à 22:32