Conakry : des « gendarmes » mènent une expédition nocturne à Kobaya…

Société

KOBAYA- Une équipe d’agents des forces de l’ordre a commis l’impensable ce mardi 25 juin 2019 à Kobaya. Dans ce quartier de la commune de Ratoma, dans la haute banlieue de Conakry, une unité de la gendarmerie est accusée d’avoir pillé une école dont les travaux de construction étaient en cours. 

Selon nos informations, les pillages ont commencé aux environs de 3h du matin ce mardi 25 juin 2019. Un habitant du quartier Kobaya que nous avons contacté accuse un certain Camara d’être à l’origine de cette « expédition nocturne » dans leur localité.

« Ce sont des gendarmes qui sont venus ici à 3h du matin. Ils ont défoncé toutes les portes et les fenêtres, même une partie des tôles n’a pas été épargnée. Le magasin où était stocké une grande quantité de ciment a été défoncé ; ils ont pris tous les sacs de ciment », a confié à notre rédaction un citoyen de Kobaya. 

Une source proche du dossier rapporte que le terrain où l’école a été construite était litigieux. Le nommé Camara réclame la paternité de ce domaine qui est considéré par les habitants de Koabaya comme étant une zone réservée. Une décision de justice avait même donné raison aux populations de Kobaya, selon notre source. Le défunt maire de la commune de Ratoma, Souleymane Taran Diallo était le garant de l’exécution de cette décision de justice avant sa mort ce lundi 24 juin 2019.

ecole_kobaya.jpg

Nos nombreuses tentatives pour recouper ces informations auprès de l’unité de la gendarmerie de Sonfoniia qui est pointée du doigt dans cette affaire sont restées vaines pour le moment.

A rappeler que c'est après un bon moment d'affrontements avec les jeunes du quartier que les agents des forces de l'ordre ont quitté les lieux. 

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 25 juin 2019 à 11:06