Guinée : Pourquoi le prix du textile local Leppi a grimpé ?

Hausse des prix du leppi
Hausse du textile local leppi
Hausse du textile local leppi

CONAKRY-Le sujet est quasiment sur toutes les lèvres ! Sur les réseaux sociaux il cristallise les débats et fait les choux gras de certains médias. Le prix textile local communément appelé Leppi connait une hausse vertigineuse sur les différents marchés du pays.

Certains citoyens dénoncent cette hausse fantaisiste des prix de ces pagnes traditionnels communément appelé ‘’leppi’’. En moins d’un mois, le coût a connu une hausse de plus de 50% sur les différents marchés du pays. Les trois pagnes qui étaient vendus entre 120.000 et 150.000 GNF se négocient à GNF 400.000. Une situation qui inquiète plus d’un. Pourquoi donc cette flambée des prix de ce textile ?

En effet, une campagne de valorisation des tissus locaux (léppi, kendeli, forêt sacré, etc) a été lancée  au lendemain de la fête du ramadan. Au lieu de porter le bazin Bamako ou les boubous communément Macky Sall venus du Sénégal, des guinéens ont lancé une initiative de valorisation du ‘’made in Guinea’’ à l’occasion de la fête de la tabaski. Beaucoup ont subitement adhéré à cette initiative. Depuis c’est la course à l’augmentation des prix sur les différents marchés.  

Selon notre constat, depuis quelques jours les pagnes Leppi sont en rupture. Une situation qui favorise la spéculation sur les prix. Visiblement au marché de Matoto, des vendeuses sont en manque de pagnes. Assise devant sa marchandises, une mère de famille n’à que quelques pagnes. Mariama Diallo  se plaint de la forte augmentation du prix.

« Nous vendons trois pagnes leppis actuellement à 400 mille francs guinéens et d’autres comme les leppis blancs à 350 mille francs guinéens, par ce que nous aussi nous achetons cher les pagnes auprès des commerçants de Labé. Je négocie certains  pagnes avec les grossistes à 350mille francs guinéens. Avant, on achetait ces pagnes à 130 mille francs guinéens pour revendre à 150 mille francs guinéens », a déclaré Mariama Diallo.

S’agissant des causes de cette hausse, certains commerçants justifient  cette augmentation du prix par l’importation du coton et de la forte demande.

« Les pagnes leppi sont fabriqués à Pita et à Labé. Ces tisserands qui confectionnent ces pagnes font le travail de façon mécanique et ils importent parfois le coton au Sénégal. Ils ne sont pas nombreux et le travail est lent. Et du fait que les gens demandent beaucoup pour la Tabaski c'est pourquoi le prix a augmenté », justifie un autre vendeur.

Difficultés…..

Du côté des vendeuses, elles se plaignent de la rareté de la clientèle. « Aujourd’hui, je suis allé à Madina je n’ai pas acheté à cause de cette cherté. Mon stock est presque fini mais je suis obligée d’attendre après la fête de Tasbaki parce que quand les clients viennent demander dès que je leur dis le prix ils s’en vont. Donc nos ventes sont en baisse», a déploré Mariama Diallo.

Cette mère de famille préfère se tourner vers la vente des complets  Kendeli et wax. Pour certaines clientes, cette flambée du prix  sur le marché les empêche d’acheter le leppi. C'est le cas de Thérèse Sylla qui voulait des pagnes  mais elle est reparti bredouille par manque de moyens. Elle lance un appel à l’Etat guinéen de revoir cette situation pour le citoyen lambda.

« J’aime les pagnes leppis mais le prix est trop élevé. Le prix a grimpé je ne sais pas pourquoi ? je ne peux pas acheter des pagnes, parce que je ne suis pas en mesure d’avoir 350 mille francs. Je pensais avoir ces pagnes à 180 mille francs. Je voulais acheter pour coudre mais compte tenu du prix c'est impossible. L’Etat doit nous aider, parce qu’ils sont pour la promotion du produit local lors de la fête de Tabaski.  S’ils ne revoient pas ça comment les citoyens qui n’ont pas de moyens vont faire ? Tout le monde n’a pas les moyens pour avoir ce montant », interpelle Thérèse Sylla.

Bah Aïssatou

Pour Africaguinee.com

Tél :(00224) 655 31 11 14

Créé le Samedi 22 juin 2019 à 12:26

TAGS