Nanfo Diaby : « je vais prier en N’ko jusqu’à ma mort… »

Religion
Ismael Nanfo Diaby
Ismael Nanfo Diaby

KANKAN- Son acte a suscité de nombreuses réactions. En dirigeant une prière dans une autre langue autre que l’arabe, Ismael Nanfo Diaby a lancé un débat sur certaines prescriptions de la religion musulmane. 

Interrogé ce mercredi 12 juin 2019 par un journaliste d’Africaguinee.com, ce prédicateur islamique a révélé avoir commencé à prier dans la langue malinké depuis plusieurs décennies déjà. Ismael Nanfo Diaby promet de ne pas arrêter de prier dans la langue N’Ko malgré la sanction prise contre lui par l’inspection régionale des affaires religieuses de Kankan.

« J’ai commencé la prière en malinké depuis 1997. J’enseigne le N’ko et j’ai prié avec mes apprenants et amis. C’est donc certains d’entre eux qui m’ont proposé de prier le Laylat al-Qadr en N’ko. Lors de la prière, quelqu’un est venu filmer et il a partagé sur Facebook pour faire la promotion de cette pratique », a expliqué Nanfo Diaby qui dit n’avoir aucun regret par rapport à ce qui s’est passé.

« Je vais continuer à prier en N’ko chez moi. Je ne vais pas arrêter ça jusqu’à ma mort, car il n’y a pas un seul verset qui dit de prier uniquement en arabe. Dieu a envoyé le coran en arable pour que le prophète Mohamed (PSL) puisse comprendre et transmettre le message divin à son tour. Le prophète lui aussi n’a pas dit dans ses hadiths de prier en arabe », a estimé M. Diaby.

 

Amadou Oury SOUARE

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Kankan

Créé le Mercredi 12 juin 2019 à 16:17