Blasphème à Kankan : que risque l’imam Ismael Diaby ?

Religion

CONAKRY- C’est à la limite un blasphème qu’a commis l’imam Nanfo Ismael Diaby à l’endroit de l’islam. Ce chroniqueur islamique s’est permis de diriger la prière lors de la nuit du destin en N’ko, transcription des langues mandingues en Afrique occidentale. Du jamais vu ! 

La vidéo partagée sur les réseaux sociaux suscite l’ire des responsables religieux qui annoncent des sanctions contre l’imam.

« Nous avons été saisis de cette situation. L’inspection de la ligue islamique régionale a pris des dispositions afin qu’il y ait des mesures correctives pour y mettre fin. L’intéressé a été entendu.  Nous attendons le rapport pour voir ce qu’il faut faire », a déclaré le secrétaire général aux affaires religieuses. 

« Nous condamnons ça parce que c’est contraire à  l’islam. Nous n’avions jamais enregistré de tels actes. C’est vraiment exagéré. Il y aura des sanctions, c’est pour cela nous attendons le rapport de Kankan pour voir quelle réponse il faudrait apporter », a ajouté Elhadj Aly Jamal Bangoura. 

Aux dernières nouvelles nous avons appris qu’une décision a été prise par la ligue islamique régionale de Kankan à l’encontre de l’imam qui est suspendu de toutes ses activités religieuses. 

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 12 juin 2019 à 11:14

TAGS