Projet de nouvelle constitution : Quelle est la position du SLECG de Soumah?

Politique
Abdoulaye portos Diallo et Aboubacar Soumah
Abdoulaye portos Diallo et Aboubacar Soumah

CONAKRY- Alors que ce week-end une association d’enseignants a annoncé à Kankan son adhésion au projet de nouvelle Constitution, le SLECG d’Aboubacar Soumah vient de se désolidariser.

Contacté par un journaliste de notre rédaction, Abdoulaye Portos Diallo, un responsable du SLECG a  affirmé que ces enseignants qui ont annoncé leur soutien au projet d’une nouvelle constitution du côté de Kankan ne font pas partie du SLECG.

Selon le secrétaire général adjoint du SLECG, leur organisation syndicale a un objectif bien défini. C’est celui de l’amélioration de leurs conditions de vie.

« Nous avons une position neutre dans cette situation. Nous avons un objectif qui est celui de l’amélioration des conditions de vie des enseignants et nous sommes dans cette lancée. Déjà le Gouvernement dit qu’on est manipulé par les politiques, si on se met dans cette situation on va nous abattre. Ces enseignants-là ne font pas partie du SLECG, tous ceux qui font partie du SLECG aspirent d’abord à l’amélioration des conditions de vie », a expliqué Abdoulaye Portos Diallo.

Ce responsable du SLECG précise que le projet d’une nouvelle constitution est une affaire du peuple.

« Nous sommes une partie intégrante de la plateforme des sociétés civiles (…). Le projet de la nouvelle constitution est une affaire du peuple », précise le secrétaire général adjoint du SLECG.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

Créé le Lundi 10 juin 2019 à 16:54