Guinée : des poids lourds du Gouvernement bientôt poursuivis à la CPI ?

Justice

CONAKRY-La Cour Pénale Internationale (CPI) observe de près le pourrissement de la situation politique en Guinée.

Cette juridiction qui a été saisie par les défenseurs de Constitution de mai 2010 aurait déjà accusée réception de la liste des 20 personnalités décrites comme étant des promoteurs du troisième mandat.

Tous les actes, propos et déclarations tenues par ces 20 personnalités sont également adjointS à la liste. Ce samedi 08 juin, le ministre des sports Sanoussi Bantama Sow, a appelé à la traque des individus qui installent des antennes du FNDC dans les quartiers, communes et préfectures du pays.

Une source proche du front nous a confié qu'après cette déclaration perçue comme un "appel à la haine et à violence", le Front a transmis la vidéo dans laquelle le ministre Sow a tenu  ces propos, à la Cour Pénale Internationale pour garnir ses preuves.

Déjà plongée dans une crise politique permanente, la Guinée va droit dans une incertitude à cause du projet de changement de Constitution. Fragilisée par la démission du ministre de la Justice, Cheick Sako qui s’oppose audit projet, Alpha Condé vient d’obtenir le soutient de tout son gouvernement.

Mais le ton monte de plus en plus entre promoteurs et opposants du changement de la Constitution. La défiance est telle qu’il faut craindre  des affrontements débouchant à un déchainement de violences dans le pays.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 09 juin 2019 à 20:43

TAGS