Kankan : qui a tué Mohamed Condé ?

Heurts à Kankan
Le corps de Mohamed Condé tué ce jeudi à Kankan
Le corps de Mohamed Condé tué ce jeudi à Kankan

KANKAN-Mohamed Condé, chauffeur de profession a été tué dans des circonstances floues à Kankan. Sa mort a occasionné des troubles ce jeudi 06 juin 2019, dans la capitale de la haute Guinée. La police et la gendarmerie, deux corps en charge du maintien d’ordre s’accusent depuis hier.

Les responsables de la police et de la gendarmerie  de Kankan  se rejettent la responsabilité du meurtre du pauvre chauffeur. Certains témoins que nous avons interrogé confient avoir vu une unité mixte (police-gendarmerie) sur les lieux du meurtre.

« J’ai vu des policiers aux  abords du fleuve ce matin mais bien avant leur arrivée, des gens fumaient de la drogue », confie un témoin. Un autre affirme quant à lui avoir aperçu les deux corps à la fois. « La police et la gendarmerie s’est dirigée sur les lieux. Mais avant leur arrivée, les gens avaient fui. Certains qui fumaient se sont jetés à l’eau », explique cet autre témoin.

Approché, le Lieutenant Bafodé KEITA  Chef service général du commissariat central de police de Kankan a accusé la gendarmerie d’être la seule responsable. Il jure que ses hommes n’ont rien à voir dans cette affaire.  

« J’ai reçu une information selon laquelle la gendarmerie a débarqué sur la forêt de Kankan-koura en prenant des motos et des téléviseurs. Sur le chemin de retour, ils se sont stationnés quelque part (…) Toutes les opérations du commissariat sont menés par moi. Ce matin aucun de mes hommes n’est sorti sur le terrain pour une quelconque mission, excepté la police routière. La police n’a aucune part de responsabilité  dans cet affaire », s’est défendu le  Lieutenant Keita.

Le commandant de la compagnie de gendarmerie territoriale de Kankan Lieutenant Colonel Ibrahima Sory KEÏTA que nous avons interrogé sur ces accusations, a indiqué que toutes les allégations n’engagent que leurs auteurs. Il parle d’une noyade en précisant que son service n’a pas fait de patrouille depuis un mois.  

« A ce niveau il n y a pas eu de patrouille depuis un mois à cause de l’Etat de notre véhicule. Ceux qui m’accusent ça n’engage qu’eux  car il s’agit d’une noyade », s’est défendu le lieutenant colonel Sory Keita.

Il a toutefois promis que ses services vont mener une enquête sur cette affaire et rendre compte au procureur. Le corps de la victime Mohamed Condé est gardé à l’hôpital régional de Kankan.

Dossier à suivre…

De Kankan, Amadou Oury Souaré

 Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 656 44 26 28 

 

Créé le Vendredi 07 juin 2019 à 14:46

TAGS