Diaspora : pourquoi les jeunes guinéens fuient l’Angola ?

Diaspora guinéenne
Image d'illustration
Image d'illustration

LUANDA- L’Angola qui était perçu comme un Eldorado par des milliers de jeunes guinéens ne fait plus rêver. Pourtant jusqu’à une période récente, ce pays d’Afrique Centrale attirait la convoitise de milliers d’immigrés économiques de toute nationalité. La donne est en train de changer. L’embellie économique s’effondre, à cause notamment de fluctuation des prix du pétrole. 

Plusieurs jeunes fuient le pays de Jao Lourenço à cause de la conjoncture économique de plus en plus difficile, mais aussi par les persécutions qu’ils subissent. La plupart des gens qui ont perdu espoir cherche à quitter l’Angola. 

Abdouramane, un jeune diplômé guinéen opérait dans le commerce en Angola depuis 2015. Mais avec la crise qui frappe le pays, il n’a qu’une seule envie, quitter le pays. Selon lui, nombreux sont les guinéens qui cherchent à rejoindre leur pays de nos jours.

‘’C’est l’espoir qui garde quelqu’un quelque part. On pensait que ça pouvait bouger mais on voit que ça ne bouge plus. Si nous comparons les temps, avant et aujourd’hui ce n’est pas la même chose. Aujourd’hui même pour avoir 100 dollars ici, c’est difficile. Les choses vont de mal en pire. Et dans tout ça, les gens sont exposés à l’insécurité. Ce n’est pas facile (…). En plus il y a assez de complots entre nous les guinéens. C’est pourquoi, les gens cherchent à rentrer au pays’’, témoigne ce jeune guinéen.

Ce jeune diplômé dénonce surtout l’insécurité qui règne en Angola.  « Quand tu observes ce qui se passe entre les autochtones eux-mêmes, tu vas dire Dieu merci parce que nul n’est à l’abri. (…). Même quand tu es attaqué devant eux, personne ne va intervenir. Ici même les enfants marchent avec les armes. Moi j’ai trop peur d’ici », confie-t-il. 

A en croire cet immigré économique, beaucoup de guinéens sont en train de quitter de nos jours l’Angola pour rentrer au bercail. 

 ‘’Quand tu restes dans ta boutique sans sortir, tu ne sauras pas que les guinéens sortent de ce pays. C’est quand tu pars à l’aéroport que tu sauras réellement ce qui se passe. La dernière fois, j’ai été à l’aéroport pour accompagner mon frère, c’est là-bas j’ai compris que les gens sont en train de sortir. En plus les gens ont peur d’accompagner leurs parents quand ceux-ci sont prêts pour rentrer au pays. Certains sortent la nuit pour le faire parce qu’ils disent qu’ils n’ont pas de papiers. Quand mon frère est rentré en Guinée, il m’a dit ce qui me reste, c’est de plier les bagages et rentrer au pays. Car ceux qui sont rentrés au pays sont en avance, nous on est beaucoup en retard’’, a confié ce jeune vivant en Angola.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mercredi 05 juin 2019 à 21:00

TAGS