Phobie de "démission": des ministres privés de leurs passeports ?

Gouvernement
Alpha Condé et son PM Kassoy Fofana
Alpha Condé et son PM Kassoy Fofana

CONAKRY-Des passeports de certains ministres ont-ils été confisqués par les services spéciaux ? La "rumeur" sinon l’"information" selon laquelle des documents de voyage des ministres qu’on soupçonnerait de vouloir "démissionner" du gouvernement, se propage comme une trainée de poudre depuis 72 heures dans la cité.

Le Premier ministre Kassory Fofana a pourtant voulu couper court à cette "rumeur" ce mercredi lors de sa conférence de presse.

«  S’il y a d’autres ministres qui veulent démissionner, je ne suis pas au courant », a tranché le chef du gouvernement. Mais manifestement cela n’a pas suffit puisque les commentaires vont toujours bon train sur cette affaire. Elle est davantage alimentée par l'absence de plusieurs membres de son équipe à sa conférence.

En effet, de nombreux ministres ont brillé par leur absence au cours de ce grand oral du Chef du Gouvernement. Chose curieuse, même le porte-parole du gouvernement Aboubacar Sylla, ministre d'Etat aux transports pourtant présent à Conakry était absent. Aucune raison officielle n’a été donnée pour justifier ces absences, nourrissant davantage les suspicions.

En tout cas pour le principal parti d’opposition, il n'y a pas de "fumée sans  feu". Pour l'UFDG, ces rumeurs sont révélatrices d’un manque de sérénité.

« Conscient que le Gouvernement tangue et qu’il y a énormément de tentations de débarquer, récemment par Ouï-dire, certitude ou non, près  de huit passeports de certains ministres et ministres d’Etat sont confisqués. L’information est-elle vraie ? Nous n’en savons rien.  Mais il n’y a pas de fumée sans feu. Cela signifie qu’il y a panique à bord », prévient Morane Diallo, cadre de l’UFDG interrogé par Africaguine.com.  

Interpelé sur le même sujet, un haut responsable des services spéciaux a balayé d’un revers de la main ces rumeurs, indiquant qu’en Guinée les gens se réveillent le matin pour raconter ce qu’ils ont vu dans leur rêve.

« En quoi cela peut-il être possible ? Confisquer les passeports de sept ministres supposer de démissionner ? Celui qui veut démissionner n’a qu’à aller. Même les militaires au combat, celui qui meurt, on le remplace. Cheick Sako est parti, il y a un autre encore qui est venu. Si un autre s’en va, on trouvera quelqu’un pour le porter à sa place. C’est du pipeau ! », a déclaré notre source.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 30 mai 2019 à 20:21