Guinée : nouveau revers pour les promoteurs du référendum Constitutionnel…

Troisième mandat
Alpha Condé, Président de la République de Guinée lors d'une tournée à Kindia
Alpha Condé, Président de la République de Guinée lors d'une tournée à Kindia

CONAKRY-Les promoteurs du référendum constitutionnel viennent d’enregistrer un nouveau revers !

Sept opposants qui avaient été  condamnés par le tribunal de Kindia à trois mois de prison ferme ont été relaxés pour délit non constitué ce lundi 13 mai 2019 par la Cour d’Appel de Conakry, au terme d’un jugement en appel.  

Ces jeunes avaient été condamnés pour trouble à l’ordre public et entrave à la liberté de manifester  après un procès expéditif tenu dans la ville des agrumes après un passage mouvementé du président Alpha Condé.

Cette condamnation a suscité une vague d’indignation aussi bien dans la classe politique de l’opposition que dans l’appareil judiciaire.

Ils avaient été interpelés alors qu’ils manifestaient contre le projet de troisième mandat en marge d’un meeting organisé il y a dix jours  à Kindia au cours duquel plusieurs officiels ont prôné un changement constitutionnel devant le Chef de l’Etat.

Leur relaxe a été saluée par la partie civile. Il faut dire que c’est la deuxième fois que des opposants interpelés dans le cadre de la protestation contre le troisième mandat soient libérés par la justice, faute de preuve.

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 13 mai 2019 à 16:31