Conakry : L’histoire déchirante de Saran, sourde-muette retenue comme esclave sexuelle…

Proxénétisme
Saran Keita
Saran Keita

CONAKRY- L’histoire de Saran sort de l’ordinaire. Laissée au pays par ses parents qui sont installés en Europe, cette jeune-fille sourde-muette de naissance est entrainée dans un monde de mauvaise réputation. Les parents de cette fille de 20 ans accusent François Haba, gestionnaire de plusieurs motels de la retenir comme prostituée. 

Saran avait disparu de la maison familiale avant d’être retrouvée à Siguiri, confie son père. Le parrain de la fille avait été arrêté à Siguiri et libéré après avoir pris un engagement. Mais il y a 2 mois, elle a de nouveau quitté la maison familiale à Conakry. Elle serait toujours avec son parrain qui l’a logée dans une chambre. La famille qui a engagé une procédure de voyage pour la sourde-muette échoue à tout moment parce qu’elle disparait toutes les fois qu’un rendez-vous est pris à l’ambassade. 

Désemparé, son père, Kissi kaba Keita qui vit en Europe avec sa femme explique que sa fille sourde-muette restée au pays échappe depuis 3 ans à l’autorité familiale. Elle vivrait sous la coupole d’un homme auquel elle obéit comme son père. Son témoignage est pathétique. 

« J’ai ma fille qui est à Conakry. Elle s’appelle Saran, elle est née sourde-muette. J’ai engagé une procédure pour qu’elle me rejoigne en Hollande. Cela fait déjà un an. Comme la Hollande n’a pas d’ambassade en Guinée, la procédure est en cours à Dakar. Après toutes les démarches, l’ambassade a décidé de lui donner le visa. On m’a notifié l’information via mail. Cette fille sourde-muette est parrainée par un gestionnaire de Motels en Guinée. Le véritable problème est qu’il y a un Monsieur du nom de Francois Haba qui livre ma fille à la prostitution dans ses différents Motels entre Conakry et Siguiri. A chaque fois que la fille doit aller à un rendez-vous à l’ambassade, Mr monsieur François l’a fait disparaitre pour l’empêcher de voyager dans le but de continuer à l’exploiter dans ses motels. La derrière fois il a été arrêté avec Saran dans son motel à Siguiri par la Gendarmerie de la ville, il a fait un engagement de ramener ma fille à Conakry. Nous ne savions pas du tout où elle était. C’est après de multiples recherches que nous avons été informés qu’elle est à Siguiri dans un motel. C’est ainsi que j’ai contacté la sécurité qui à son tour a pris contact avec la gendarmerie la plus proche pour arrêter Mr François. Après son arrestation, il a pris l’engagement de ramener la fille à Conakry dans la famille à Matam, et de ne plus la faire disparaître jusqu’à son voyage vers Europe. Mais c’était une façon pour lui de se faire libérer des mains de la Gendarmerie. 

Au retour de la fille à Conakry, elle sortait pour revenir à la maison le soir. Mais depuis 2 mois le Monsieur lui a demandé de quitter le domicile familial à Matam pour s’installer dans une chambre de motel à Gbessia. C’est le samedi passé que j’ai été informé qu’elle loge là-bas. Comme François gagne plusieurs clients, il a préféré la loger dans une des chambres de passage pour ne plus que ma fille fasse des va-et-vient. Ce qui est plus grave, c’est un homme marié à 2 femmes et père de plusieurs enfants qui a le courage de profiter du handicap de ma fille, coucher avec elle et la livrer aussi à des clients de son Motel contre de l’argent. 

59764409_403619973564428_4485195988859879424_n.jpg

La fille a encore disparu depuis 2 mois. C’est le samedi passé que mon beau-frère a retrouvé la fille dans le motel de M. François à Gbessia. Il a aménagé une chambre dans son motel là-bas pour lui et ses clients. Il fait de la fille malade une véritable esclave sexuelle. Cet homme est un criminel sinon comment il peut profiter du handicap ou la maladie d’une personne juste pour avoir de l’argent ? Normalement si nous sommes dans un pays civilisé, les enfants, les femmes et les handicapés de toute nature doivent être protégés. Si ce Monsieur se permet d’utiliser une sourde-muette comme bon lui semble, je me demande où va la Guinée. Je ne sais pas comment ma fille est entrée en contact avec cet homme. Ce qui est clair on s’occupe bien d’elle en famille. Elle n’est pas une fille abandonnée, mais depuis qu’elle a rencontré ce monsieur, elle n’est plus tranquille à la maison depuis 3 ans maintenant.  Nous avons perdu tout contrôle sur la fille pour être à la solde de François. Présentement elle est avec son grand-père à Conakry. (…) Elle a carrément déserté la famille. Elle ne dort pas dehors, elle mange à sa faim et elle a tout. Tout ce que je l’envoie, le Monsieur nommé François retire avec elle.  Elle est née sourde-muette les rapports médicaux et le résultat du scanner d’un médecin de Dakar en font foi, c’était une exigence de l’ambassade des Pays-Bas pour lui donner son visa. Malheureusement aujourd’hui, ce François est devenu l’unique personne que cette fille malade écoute. C’est son fond de commerce. L’état d'âme de sa mère aujourd'hui, elle ne fait que pleurer, nous sommes ensemble ici. 

Notre seul objectif, c’est de la faire venir ici où elle pourra étudier. Elle sera sous la protection de l’Etat. Mais c’est impossible, François l’a carrément détournée. J’étais en Guinée au mois de février dernier, je l’ai cherché partout on ne l’a pas vu. On devrait venir ensemble, mais comme je ne l’ai pas vu je suis revenu sans elle. Aujourd’hui elle a ses 20 ans, mais elle est malade, elle n’est pas responsable de ses actes. Ce n’est pas une personne normale comme les autres. Je demande de l’aide afin qu’elle soit libérée des mains de ce Monsieur sans état d’âme ». 

Interpelé, l’incriminé dans cette affaire, François Haba n’a pas voulu donner suite à notre sollicitation. 

Le proxénétisme a pris plusieurs formes en Guinée, de la capitale Conakry en province. La pratique est devenue presque libre. Des filles de tout âge sont exploitées par les réseaux tenus secrets. 

A Suivre…

 

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Samedi 11 mai 2019 à 4:00

TAGS