Route Coyah-Farmoriah : Moustapha Naïté satisfait de l’évolution des travaux…

Travaux Publics

FORECARIAH- Le Ministre guinéen des travaux publics poursuit ses visites de terrain pour s’assurer de la bonne exécution des travaux de construction et de reconstruction des routes. Après les axes routiers de la capitale Conakry, ce jeudi 9 mai 2019 Moustapha Naité s’est rendu à Forécariah pour toucher du doigt l’évolution des travaux de construction du tronçon Coyah-Farmoriah. 

Lancés en décembre dernier par le Président Alpha Condé, les travaux de ce tronçon long de 70 kilomètres sont exécutés par les entreprises HENAN Chine et CGC. A son arrivée, Moustapha Naité et sa suite ont d’abord visité les base-vies d’HENAN Chine et CGC situées à Forécariah. Après avoir constaté le démarrage effectif des travaux, le ministre des travaux publics accompagné par de nombreux cadres de son département s’est rendu à Farmoriah situé à 9 kilomètres de Pamelape, à la frontière entre la Guinée et le Sénégal. Au terme de cette visite, le Ministre Moustapha Naité, s’est dit satisfait de l’évolution des travaux sur le terrain. 

« Je voudrais globalement marquer notre satisfaction quant à l’évolution du chantier. Nous avons parcouru déjà les deux (2) tronçons qui ont fait l’objet d’attribution aux deux (2) entreprises qui sont CGC et HENAN CHINE. Chacune des entreprises à 35 kilomètres à réaliser, avec des ouvrages de franchissement. Nous avons constaté la construction des base-vies de ces entreprises. Comme vous le savez, pour un projet routier, les travaux préparatifs prennent plus de temps que la réalisation et la construction proprement dite même du bitume. (…) Nous osons croire que les travaux vont aller très rapidement. Il se trouve que la mission de contrôle qui doit garantir la qualité du travail est en phase de recrutement avec nos partenaires de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Union Européenne qui nous accompagnent dans le financement de ce tronçon, pour rendre Conakry-Forécariah-Farmoriah circulable », a expliqué Moustapha Naïté. 

Le Ministre des travaux publics a ensuite instruit ces deux entreprises d’effectuer des travaux d’entretien sur ce tronçon jusqu’au démarrage effectif des travaux de construction proprement dit.

« Pour l’instant, puisque la route est très dégradée, nous avons déjà instruit aux deux entreprises de faire des travaux d’entretien sur les deux tronçons. Vous constatez avec nous que ces deux (2) entreprises se sont déployées. Aujourd’hui, elles sont en train d’assurer les travaux d’entretien qui vont continuer jusqu’au démarrage effectif des travaux de construction de la route  », a-t-il déclaré ajoutant que le coût global de ces travaux estimé à plus de 700 milliards de francs guinéen.

Le préfet de Forécariah qui était présent sur ces chantiers a expliqué que le passage du ministre constitue un grand espoir de voir cette route construite afin de permettre aux habitants de cette zone de rallier Conakry sans difficultés.  

« La venue du ministre vient encore renforcer notre espoir de voir cette route reconstruite. Parce qu’après le lancement des travaux, le retard enregistré avant que ces travaux d’entretien ne démarrent, avait commencé à inquiéter les populations. On se demandait si on n’allait pas rentrer dans la saison hivernale avec cet état. Ce qui risquait de voir Forécariah coupé de Coyah et pourquoi pas de Conakry parce que c’est le passage obligé pour rallier à la capitale. Mais au jour d’aujourd’hui, on a compris que vraiment leur passage sur les chantiers encourage beaucoup, motive davantage les entreprises en charge d’exécuter les travaux. Son arrivée nous a comblé d’espoir. L’inquiétude qui était dans les esprits s’est dissipée, nous pouvons maintenant compter sur l’exécution du reste des travaux d’entretien sur ce tronçon », s’est réjoui Alhassane Camara.

Les entreprises en charge de l’exécution des travaux ont réitéré leur engagement de respecter le délai contractuel. « Nous avons entamé les travaux. Actuellement, nous sommes en train de construire notre base vie. Et, les travaux d’identification de la carrière et du laboratoire sont en cours aussi. Nous vous rassurons que le délai contractuel qui est de deux (2) ans sera respecté », a promis M.  Wen.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 10 mai 2019 à 19:24