Propos d’Ousmane Gaoual : qu’en pense Damaro Camara ?

Politique
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle

CONAKRY-Alors que la demande de la levée de son immunité parlementaire est en cours d’examen à l’Assemblée Nationale, l’honorable Amadou Damaro Camara vient de lancer un nouveau défi aux magistrats et procureurs. Pourquoi ? 

Ce week-end, le député de l’opposition Ousmane Gaoual Diallo a jeté un pavé dans la mare en ce qui concerne la présidentielle de 2020. Le parlementaire a déclaré qu’en 2020, qu’on le veuille ou non, le président de la République sera Cellou Dalein Diallo. 

Le député de l’UFDG ne s’est pas limité là. Il a enfoncé le clou en martelant que s’il n’y avait pas d’élections (à cette date, ndlr), Cellou Dalein sera quand même installé.

Alors que certains se demandent si Cellou Dalein Diallo va user de la force pour arriver au pouvoir en 2020, d’autres interpellent plutôt la justice. C’est le cas du chef de la majorité présidentielle au parlement. 

Interrogé par un journaliste de notre rédaction sur cette sortie d’Ousmane Gaoual, l’honorable Amadou Damaro Camara a déclaré : « J’espère que les magistrats et les procureurs sont là droit dans leur robe », a-t-il dit sans plus de commentaires. 

Une manière subtile d’interpeler  les magistrats qui l’accusent d’avoir trainé leur honneur dans la boue. 

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 06 mai 2019 à 17:57