L’artiste Djely Sayon se confie: ‘’mon rêve était de devenir footballeur"

Culture
Djély sayon Kouyaté
Djély sayon Kouyaté

CONAKRY-Icône de la musique pastorale guinéenne, l’artiste Djely Sayon Kouyaté a fait des confidences sur sa carrière musicale. Dans un entretien exclusif accordé à notre rédaction, ce brillant artiste qui fait rayonner à sa manière la culture guinéenne, a aussi donné les raisons de son engagement politique pour le Président Alpha Condé.

Djély Sayon Kouyaté a un talent unique. Son passage dans la salle des congrès du  palais du peuple  à l’occasion de l’investiture d’Alpha Condé comme candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle de 2015 est resté gravé dans les esprits. L’auteur du célèbre tube « avancez-approchez », a fait danser Alpha Condé,Hadja Rabiatou Sérah Diallo, Bah Ousmane,la première dame Hadja Djénè Kaba Condé et d’autres commis de l’Etat.

Auteur, compositeur, guitariste, cet artiste n’est pas trop bavard. Mais quand on le titille sur certains de ces actions qui font polémique, il a sa façon de répondre. Surtout quand il s’agit de sa « proximité » avec le Chef de l’Etat.

 « Tous les guinéens sont  dans la politique. Quand un président est au pouvoir, il a  la priorité sur tout le peuple.   S’il m’appelle pour chanter, j’irais.  Je fais mon travail. Quand quelqu’un prend le pouvoir, il est instruit, il devient une personnalité dans le pays. Moi Djely Sayon j’ai le droit de dire que tu es un président et que  tu es bon.  Le président  a aussi le droit de nous appeler.  Quand une personne ouvre une radio, on appelle les artistes pour faire la promotion du media. C’est comme les entreprises, elles appellent les artistes pour faire leur marketing et publicité. Pendant les campagnes électorales, les politiciens  appellent aussi les artistes pour les rendre attrayant et attirer l’électorat », s'est justifié Djely Sayon Kouyate.

Originaire de la préfecture de Mamou en moyenne Guinée, ce musicien est parvenu à se frayer un chemin dans la musique, en dépit du fait qu’il ne soit pas instruit. Auteur de 5 opus sur le marché guinéen, il prépare  un nouvel album de  15 titres dont le nom et la date de sortie ne sont  pas encore dévoilés par l’artiste. 

« Je ne suis pas dans le silence. Je suis en studio en train de préparer un album.  Actuellement,  12 morceaux sont prêts je veux rajouter 3 pour que le CD soit de 15 titres. Je cherche un artiste guinéen pour un featuring. L’album parle de : l’amitié avec le voisinage, le mariage et plein d’autres choses », confie-t-il.

‘’ Je voulais être footballeur…’’

Djély sayon Kouyaté explique son rêve d’enfance était de devenir footballeur, mais le destin l’a guidé vers la musique.  « Etre artiste est difficile et facile à la fois,  parce que quand tu chantes et danses avant que les gens ne te reconnaissent, il y a énormément d’efforts à fournir. Je voulais jouer au football, mais la musique depuis mon enfance quand  j’avais 10 ans, on allait danser dans les mariages et les cérémonies. Je prenais la guitare, je chante les gens aimaient m’écouter. C’est parti de là. Je fais la musique en respectant tout le monde en véhiculant des messages de vivre ensemble et pour tous les âges. Je chante avec originalité pour que ça soit consommé pendant longtemps », a révélé l'artiste.

 Succès...

Djely Sayon souligne que le secret de son succès est basé sur l’amour de son métier. «  Cela fait longtemps que je fais la musique, c’est mon goût, c’est mon  travail. Les  Kouyaté nous sommes  des griots.  J’ai voyagé dans beaucoup de pays voisins de la  Guinée, je suis allé en France, aux Etats-Unis à cause de mes chansons.  Depuis que j’ai commencé la musique jusqu’à maintenant  je collabore avec tout le monde.   Quand je sors de la maison,  je rencontre au moins 20 personnes qui me demandent à quand mon nouvel album.  Ça témoigne l’amour et l’admiration que le public a pour moi.  On m’a appelé battu record. Et  ma chance  ce n’est pas les peuls seulement qui aiment ma musique. Je suis allé en Forêt et j’ai joué en pular tout le monde a aimé, la musique n’a pas de frontière.   J’ai fait presque le tour de la Guinée à cause de mon travail. Quand tu trouves que tu aimes une chose tu feras tout pour réussir.  Tu ne vas calculer  si ta voix est bonne ou pas, tu fonces », a-t-il affirmé.

 Difficultés…

Après la sortie de son premier album en 1992, Djely Sayon a connu des périodes difficiles. Mais  comment a-t-il gravi les échelons ? « Un artiste doit prendre toutes les précautions pour ne pas chômer. L’encadrement et la soutenance  ce n’est pas le gouvernement seulement,  tu dois faire un bon travail. Les gens viendrons te chercher partout où tu es. J’avais fait un album,  il est sorti difficilement mais les gens l’on reconnu et aimé. Depuis, cela partout où je vais les gens me disent  ‘’avancez, approchez’’.   Quand je suis arrivé à Conakry, quand on jouait et gagnais  5000 Francs guinéens en ce moment le litre d’essence était à 600 francs guinéens,  j’étais très content. Jusqu’à un jour à travers ma musique,  j’ai voyagé en France, en Amérique, à Abidjan, en Guinée Bissau,  en Gambie, au Sénégal et je suis allé à Freetown, etc.», a-t-il déclaré.

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Dimanche 14 avril 2019 à 19:07

TAGS