Recrutement dans l’armée : le nombre de décès augmente dans la région de Nzérékoré…

Recrutement dans l'armée guinéenne
Image d'illustration
Image d'illustration

NZÉRÉKORÉ- Le nombre de victimes des exercices d’endurance lors du concours de recrutement au compte des forces armées guinéennes ne cesse d’augmenter, notamment dans la région de Nzérékoré.

Au total 3 personnes ont déjà perdu la vie à Nzérékoré alors que la série des filles n’a pas encore commencé. La première victime est David Maka Lombry, décédé le dimanche 07 avril 2019 à l’hôpital régional, après avoir eu des malaises pendant la première course. Il était ressortissant de Koundara et vigile dans une entreprise de gardiennage de la place. La deuxième victime venait de Kabiéta, un village situé dans la sous-préfecture de Womey. Ce jeune garçon a rendu l’âme le lundi 08 avril 2019. D’après plusieurs sources, Doulou Foromo Loua a eu un malaise après avoir parcouru 8 kilomètres en moins de 20 minutes. Plusieurs candidas ont avoué que depuis le début de ces courses, il a été le seul à relever ce défi. Il était l’unique fils dans une famille de 5 enfants. Père d’un enfant, il a laissé derrière lui une femme en état de famille. Son papa vivant dans leur village a témoigné qu’il n’était pas tout à fait d’accord que son fils fasse ce concours. Mais ce dernier tenait à intégrer l’armée.

La troisième victime était élève en classe de 10èmeannée au collège de Gouécké, une sous-préfecture située à 42 kilomètres de Nzérékoré. Ce jeune garçon a rendu l’âme ce mercredi 10 avril 2019 dans les locaux de l’hôpital régional. Benjamin Gnabalamou âgé d’une vingtaine d’années, se serait caché de ses parents pour venir faire le test. C’est après avoir disparu du matin jusqu’au soir que son tuteur s’est mis à sa recherche. Arrivé à l’hôpital, il trouva le corps non identifié de ce dernier à la morgue. ‘’Sa sœur ne voulait pas qu’il fasse ce concours. Il s’est caché pour faire ce test et voilà ce qui est arrivé’’, nous a confié son tuteur.

Du coté de Lola, un élève de la terminale sciences sociales a rendu l’âme également ce dimanche 07 avril 2019. Selon nos sources, Moussa 3 Doré souffrait de la hernie avant de s’inscrire sur la liste des candidats. Au cours de la course qu’il n’a pas pu achever, il a eu un malaise. Transporté d’urgence à l’hôpital, il a bénéficié de soins ; Mais il rendra l’âme plus tard dans son village.

A Macenta, plusieurs personnes ayant eu des malaises lors des exercices d’endurance sont actuellement sous surveillance médicale. 

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com 

A Nzérékoré

Tél. (00224) 628 80 17 43

Créé le Jeudi 11 avril 2019 à 16:48