Guinée : Alpha Condé face à de "nouvelles crises"...

Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Les relations entre le Gouvernement et les syndicats de l’enseignement se détériorent de nouveau.

Alors que le puissant syndicat de l’enseignement pré-universitaire  dirigé par Aboubacar Soumah menace d’aller en grève à cause du non respect, selon lui, de l’un des points du protocole d’accord (le recensement général des enseignants, ndlr), le syndicat de l’enseignement supérieur aussi vient de se faire entendre.

A propos de la menace du SLECG, au fond cette colère tire son origine dans l’attitude du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Yéro Baldé qui aurait selon le SLECG opposé un refus d’enrôler le personnel enseignant dans le Supérieur. Mais ces accusations sont rejetées par l’intéressé lui-même.

Mais un deuxième larron vient de s’inviter dans la danse. Le Syndicat national autonome de l’enseignement supérieur (SENASSUR) s’est fait voix, menaçant de déclencher une grève. Il brandit une kyrielle de revendications.

Cette plateforme syndicale réclame entre autres :  la présence effective des agents recenseurs indépendants dans les institutions d’enseignement supérieur, la publication immédiate de l’arrêté d’engagement de 450 homologués ainsi que leur prise en charge à partir du mois de janvier 2019.

Merci de lire ci-dessous l’intégralité de leurs revendications dans le préavis adressé au Gouvernement.

A suivre…

Créé le Mardi 09 avril 2019 à 11:02

TAGS