La députée Taata Bah tacle Alpha Condé : ‘’Si j’étais son épouse…’’

Politique
Mariama Tata Bah
Mariama Tata Bah

CONAKRY-La menace du Président Alpha Condé d’arrêter tout homme qui battrait sa femme ne laisse pas de marbre la députée de l’opposition, Mariama Tata Bah. 

Si elle se dit opposée aux violences faites aux femmes, l’élue estime que le Chef de l’Etat a des priorités urgentes à gérer que de s’ingérer dans la vie de ménage des citoyens. 

Ce week-end, le président Alpha Condé a menacé d’arrêter  tous les  hommes qui vont battre  leur femme. Pour la députée de l’opposition, Mariama Tata, le Président a d’autres chats à fouetter que d’avoir un regard sur la vie des couples. 

 « Je ne pense pas que cela soit un problème d’un président de la République. C’est trop bas. Il a des problèmes auxquels il doit trouver des solutions, que de se mêler de la vie de ménage des guinéens. A ma place, si j’étais sa sœur ou son épouse, je lui aurais dit qu’il a des problèmes prioritaires qui ne soient ceux des ménages. Je ne vois pas les raisons qui puissent le pousser jusqu’à s’ingérer dans la vie d’un ménage. Je  suis d’accord qu’on ne violente pas les femmes, mais aller jusqu’à dire que quiconque porte main sur sa  femme sera arrêté,  je trouve que le professeur Alpha Condé a perdu le nord », a-t-elle fustigée. 

Interpelé sur le même sujet, une activiste qui lutte pour le droit des femmes qualifié  les propos du Président  d’irresponsable. 

« Ce sont des  annonces stériles. Ce n’est pas à  un président de dire que si tu fais cela on va t’arrêter.  C’est au juge d’arrêter quelqu’un  et le mettre en prison à travers un jugement. Je trouve cette annonce trop populiste et irresponsable », martelé  cette activiste des droits des femmes, s’insurgeant contre  la manipulation de certaines femmes lors de la célébration de la fête du 8 mars au Palais du peuple. 

Affaire à suivre…

 

 Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 12 mars 2019 à 11:21