Attaques présumées contre Cellou: quels risques pour la Guinée?

A vous la Parole

CONAKRY-Comment les attaques présumées contre le véhicule de Cellou Dalein Diallo sont perçues par les citoyens ? Interrogés sur ce sujet, beaucoup des citoyens ont exprimé leur inquiétude de voir le pays basculer dans le chaos à cause de ces attaques contre Cellou.

C'est le cas de Diallo Ibrahima qui pense que ces attaques donnent une mauvaise image à la Guinée. Selon lui, quand les forces de défense et de sécurité se comportent de telle manière dans une nation ça ternie l’image du pays à travers le monde.

« C’est une très mauvaise image pour le pays, moi je vois cette affaire comme ça. Je ne suis militant d’aucun parti politique mais je trouve que cela va faire une mauvaise presse pour le pays, une mauvaise image de la Guinée à l’extérieur surtout quand on affirme que ce sont les forces de l’ordre qui ont commis ces genres des comportements. Imaginez-vous qu’est-ce que les autres vont penser ? Ensuite je vais dire que c’est une provocation, une incitation à la violence. Bien sûr que ce jour dit le Gouvernement ce tronçon était réservé à un accueil des anciens Présidents (Français et Sénégalais ndlr) qui devaient visiter la Guinée mais qu’à cela ne tient, quand le chef de file de l’opposition rentre il ne peut pas rentrer comme ça, il doit se faire accompagner par ses militants. Je crois que les forces de l’ordre pour une première se sont mal comportées en s’attaquant au cortège du chef de file de l’opposition. Ça terni l’image du pays, personnellement moi je vois ça comme ça », a expliqué cet enseignant chercheur.

Voir aussi-Attaques sur son véhicule: La troublante révélation de Cellou Dalein Diallo

Cet autre citoyen aussi ajoute qu’en Guinée il y a des gens qui ne veulent pas qu’il y a la paix dans le pays c’est pourquoi ils provoquent toujours des incidents. Selon lui, ces genres des provocations peuvent coûter très cher à la Guinée. C'est pourquoi il lance ce message aux fanatiques et extrémistes: 

« Il faut reconnaitre que certaines personnes ne veulent pas qu’il y ait la tranquillité et la paix dans ce pays. Parce qu’en agissant de la sorte ce sont des multiples provocations et qui peuvent couter chère à la Guinée. J’imagine qu’on en n’arrive pas là parce que d’après ce que dit Cellou Dalein Diallo il est déterminer à aller jusqu’au bout, qu’il est prêt même à donner sa vie pour que la démocratie et les droits soient dans ce pays. Alors que les extrémistes, les fanatiques de l’autre camp nous évitent le pire. Parce que personne ne voudrait que le pays plonge dans un chaos et cela ne pourrait éviter que lorsqu’on protège la vie de certaines personnes notamment celle du chef de file de l’opposition pour qu’il ne soit pas assassiné je ne souhaite pas. Alors que son cortège soit attaqué, qu’on est tiré sur son véhicule, je crois que ça engage la personnalité du chef de l’Etat lui-même. Le chef de l’Etat lui-même doit hausser le ton par rapport à ces genres des comportements. Si ça vient des forces de l’ordre il est de son droit de hausser le ton et de montrer que c’est nécessaire voir même indispensable qu’il y ait une opposition dans ce pays. Il va même de l’intérêt de ceux qui gouvernent qu’il y ait une opposition forte qui va jouer un rôle de contrepouvoir par rapport au pouvoir en place sinon on n’est pas dans un cadre démocratique. De point de vue international, il est important qu’on sente qu’il y ait une opposition forte et libre d’exercer ses droits dans le pays. Tout cela concours à l’instauration d’une véritable démocratie dans le pays », a lancé Monsieur Diallo.

Tidiane Sow a quant à lui estimé que ces attaques visent à attenter à la vie de Cellou Dalein Diallo. C’est pourquoi il lance un appel pour que la Guinée évite le  scénario rwandais en 1994 qui coutait la vie aux milliers des personnes à causes de l’abatage de l’avion de leur Président.

« Moi je pense qu’ils voulaient l’assassiner. Sinon comment imaginez-vous qu’un gendarme parce que tout le monde l’a vu sur les images peut s’approcher jusqu’à moins de 5m de sa voiture et tirer sur lui ? En plus de cela, ces camions blindés qui ont cogné sa voiture sur tous les côtés alors qu’il roulait ? En tout cas je les demande qu’ils nous évitent le scénario de Rwanda en 1994 », a-t-il souhaité.

Oumar Bady Diallo
Pour Africaguinee.com
Tel : (00224) 666 134 023 

Créé le Samedi 02 mars 2019 à 18:05