Bouréima Condé : « Le président Alpha Condé m’a instruit d’interdire… »

Eboulement meurtrier à Siguiri
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation
Bouréma Condé, ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation

CONAKRY-Suite à l’éboulement meurtrier survenu dimanche dernier dans le district de Faradjani, sous préfecture de Norassoba où 17 personnes ont péri, le Gouvernement guinéen a annoncé de fortes mesures pour éviter de tels drames dans le futur.

L’un des mesures prises par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui s’est rendu sur les lieux avec le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, ce mercredi 06 février 2019, c’est l’interdiction de l’exploitation de l’or par les machines excavateurs appartenant à des particuliers surtout dans les zones déjà exploitée par les compagnies minières. Le Gouvernement décide désormais que tout exploitant doit se munir obligatoirement d’un papier d’autorisation.

Le Général Boureima Condé a au nom du président de la République Pr Alpha Condé a annoncé l'interdiction de l’exploitation clandestine dans les mines.

« Qui a autorisé l’usage de cette machine qui a exploité cette mine sans papier jusqu'à ce que nos parents aussi sont descendus dans ce trou ? J’ai des messages que je ne peux pas vous  transmettre aujourd'hui  car nous sommes en deuil. Le président a dit au premier ministre de transmettre à la population de Kolonkalan, qu'il ne veut plus entendre un tel éboulement avec des exploitants sans papiers à partir d'aujourd'hui. Il faut désormais prendre des papiers avant d'exploiter. J'interdis l'exploitation de l’or sur le territoire par des particuliers qui ont des machines. C’est le Président qui me l'a instruit », a annoncé le Général Boureima Condé.

Les éboulements meurtriers sont récurrents en Haute Guinée. Le choc suscité par le drame du week-end a réveillé les autorités qui veulent désormais prendre le taureau par les cornes pour réorganiser le secteur de l’orpaillage. Deux responsables coutumiers  ont été interpellés suite à ce drame pour des fins d’enquête.

A noter que la délégation du Gouvernement a présenté une enveloppe de cent millions aux sages dont 75.000.000 pour les familles des victimes et 25.000.000 pour la notabilité du village.

Depuis Siguiri Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Jeudi 07 Février 2019 à 8:58

TAGS