Près de 40 morts en 72 heures en Guinée : Où est la compassion du Gouvernement ?

Focus
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Le début du mois de février a été particulièrement meurtrier en Guinée. Au moins trente-cinq (35) personnes sont mortes à travers le pays dans des séries de drames routiers, miniers, sanitaires et d’affrontements intercommunautaires. Le Gouvernement n’a pas encore pipé mot sur ces séries de drames qui ont endeuillé le pays pendant ces dernières 72heures. 

 

 

 

Même si le président de la république Alpha Condé est annoncé (mais reporté) en Haute Guinée où le bilan macabre est le plus élevé, il aurait été bien souhaitable de décréter une journée de deuil national à la mémoire des victimes ou du moins faire une déclaration pour soutenir les familles des victimes.  

Dans la région de la Haute-Guinée, au moins dix-sept personnes ont péri dans un effondrement d’une mine d’or déjà exploitée et abandonnée à Norasoba, une localité située à 35 kilomètres de la ville de Siguiri. Tandis qu’ à Mandiana, un affrontement communautaire autour d’un domaine litigieux riche en or a fait près de dix morts, des blessés et des dégâts matériels important, dans la sous-préfecture deBalandougouba.

Un plus au nord du pays, un accident de la route a fait neuf morts et de nombreux blessés près de Koundara, alors qu’une personne est décédée de la fièvre Lassa à Mamou, un cas suspect est détecté à Kissidougou en Guinée forestière. 

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Mardi 05 Février 2019 à 15:48