Quelles peines pour les assassins d'Aissatou Boiro?

Justice
Feue madame Aissatou Boiro, ex directrice nationale du trésor publi, assassinée en 2012 alors qu'elle enquêtait sur un dossier de corruption
Feue madame Aissatou Boiro, ex directrice nationale du trésor publi, assassinée en 2012 alors qu'elle enquêtait sur un dossier de corruption

CONAKRY-Le verdict est tombé ce lundi 4 février 2019 ! Au moins quinze personnes impliquées dans l’assassinat en 2012 de l’ex Directrice Nationale du Trésor Public, Madame Aissatou Boiro et de l’homme d’affaire Paul Temple Cole ont été condamnés par la justice guinéenne après un procès marathon qui a duré plusieurs mois sur fond de révélations tonitruantes.

Junior et son groupe ont été reconnus de plusieurs chefs d’accusations dont associations de malfaiteurs, détention illégales d’armes de guerre, assassinat. Ils ont écopé de peines allant de la réclusion criminelle à la perpétuité. Un colonel de la police a été acquitté. 

Dans la lecture de la sentence, le juge a déclaré  Mohamed Sankhon dit Mohamed Léonais, Elhadj Oumar Barry dit El-Oumar, Thierno Boucher, Djibril Diallo dit Foula Boy, coupables d’associations de malfaiteurs, de détention illégale d’armes de guerre et leurs minutions, de vol à mains armées, de consommation illicite de chanvre indien, de coups et blessures volontaires, de tentative d’assassinat de madame Cole née Marguérite Seright, et d’Assassinat de Madame Aissatou Boiro et de monsieur Paul Temple Cole. Le tribunal les a condamné chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30 ans.  

 Mohamed Diallo dit junior, Maiga Sanoussy ont été reconnus coupables de recèle de véhicules issus de vol à mains armées, commis avec violence ayant entrainé la mort notamment de Paul Temple Cole. Les deux ont été condamnés chacun à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sureté de 30 ans.

Quant à Oumar Lamarana Diallo dit Williams, Ibrahima Sory Bah dit Mayano, Elhadj Ousmane Baldé dit Aladji Man, Okolo Omo Zakpa, Mohamed Bangoura dit léonais, Alpha Keita dit man Siaka, Mamadou Lamarana Keita, Thierno Moussa et le surnommé Dos et Raba, ils ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs, détention illégale d’armes de guerre et de vol à mains armées. Elhadj Ibrahima SOw,  Mamoudou Fodé Touré écopent chacun de 10 ans de réclusion criminelle.

Le tribunal a aussi décerné un mandat d’arrêt contre Djibril  Diallo dit Foula Boy, Thierno Boucher, Mohamed Bangoura dit Léonais, Alpha Keita dit man Siaka, Mamadou Lamarana Kanté, Thierno Moussa, Sanoussy Maiga et les surnommés, Dos et Raba.

Sur l’action civile, Mohamed Sankhon dit Mohamed Léonais, Elhadj Oumar Barry dit El-Oumar, Thierno Boucher, Djibril Diallo dit Foula Boy, ont été déclarés responsables des préjudices causés aux ayant-droits de feu de madame Aissatou Boiro. Le tribunal les condamne de payer en faveur des ayant-droits de madame Boiro un francs symbolique à titre de dommage et intérêts.  

Le colonel Amadou Bangoura a été renvoyé des fins de la poursuite pour complicité d’association de malfaiteur et vol à mains armées. Le tribunal a ordonné son acquittement.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 04 Février 2019 à 15:09

TAGS