Madifing Diané, nouveau Gouverneur de Labé : que vise Alpha Condé ?

Libre Opinion
Madifing Diané
Madifing Diané

Le président de la République vient procéder un changement à la tête de certains gouvernorats du pays. Avec la nomination de certains et le limogeage d’autres. Ou le changement de région pour d’autres encore. Comme celui qui était à Labé. Sadou Keïta, dont il s’agit, a ménagé la chèvre et le chou dans cette région. Ce qui lui a valu, à un moment donné, d’être accusé par les responsables locaux du parti au pouvoir de rouler pour l’opposition. 

A Labé, M. Keïta a réussi à concilier l’inconciliable. Avec d’un côté le chef de l’Etat qui l’a nommé ou les caciques de son parti pour lesquels un administrateur ne doit faire aucune concession à l’opposition et de l’autre les administrés que sont les populations locales. Malgré quelques dérapages inhérents à toute gestion, Sadou Keita s’est montré talentueux dans la gestion de la région qui est le fief de l’opposition. 

Malgré certains préjugés soulevés par la nomination de Madifing Diané à ce poste, le nouveau gouverneur de Labé s’était montré non moins talentueux dans un autre contexte plus difficile. Pour rappel, M. Diané a été le dernier ministre de la Sécurité du président Lansana Conté. Après le limogeage de Lansana Kouyaté et son remplacement par Ahmed Tidiane Souaré, les manifestations reprennent de plus belles sur l’axe Hamdallaye-Cosa. 

Pour pacifier la zone, le nouveau ministre de la Sécurité change la stratégie jusque-là utilisée par ses prédécesseurs. A la place de la répression habituelle, il se déplace personnellement dans la zone agitée. De Hamdallaye à Cosa en passant par Bambeto, il visite  quasiment toutes les mosquées et tient un discours de paix et de fraternité. Dans ses différentes interventions, le ministre, qui cite des Hadiths du Prophète PSL et quelques versets du Saint Coran, indique qu’il ne vient pas en tant qu’autorité mais en tant que frère. Ce discours est reçu 5 sur 5.

Lors d’une rencontre avec les jeunes de Cosa, il demandera à ces derniers ce qu’ils veulent. Leur revendication portait sur deux points : le départ d’un agent qui sévissait contre eux et le démantèlement du commissariat de la police. Séance tenante, le ministre annonce la suspension de l’agent Samba, suivie d’un tonnerre d’applaudissement. Quant au démantèlement du commissariat, il leur expliquera que cette demande était paradoxale dans la mesure où d’autres quartiers sollicitaient plutôt l’implantation d’un commissariat chez eux. 

Ayant accédé à l’une des principales revendications de la jeunesse, le ministre Madifing Diané parvient à arrêter les manifestations. C’est autant dire que la nomination de ce fin négociateur comme gouverneur de Labé constitue un grand défi pour lui. S’il parvient à faire à Labé ce qu’il a fait à Ratoma il aura confirmé tout son talent d’administrateur hors pair. Si, par malheur, le contrarie se produisait, l’histoire ne retient malheureusement que les derniers actes posés. Raison pour laquelle le nouveau gouverneur de Labé marche sur des œufs.  

Habib Yembering Diallo

habibydiallo@gmail.com

Téléphone : 664 27 27 47

Créé le Dimanche 03 Février 2019 à 10:40