Santé : fin du projet LAB-NET en Guinée…

Santé
 Fin du projet LAB-NET en Guinée
Fin du projet LAB-NET en Guinée

CONAKRY- Expertise France a tenu ce jeudi 31 janvier 2019 le dernier comité de pilotage qui a mis fin aux activités du projet LAB-NET. Piloté par Expertise France en collaboration avec le ministère de la santé à travers la direction nationale de la pharmacie et du laboratoire, le projet LAB-NET a été financé par le ministère français des affaires étrangères et du développement international à hauteur de 3,1 millions d’euros. Il a été mis en œuvre par la Fondation Mérieux et l’Institut Pasteur. Cette cérémonie de clôture de ce projet a mobilisé plusieurs responsables guinéens et ceux d’Expertise France qui ont tous magnifié les acquis de LAB-NET.

Selon le représentant de l’Ambassadeur de la France en Guinée, durant les 44 mois d’activités intenses sur le sol guinéen, les experts français ont pu à travers le projet LABNET évaluer plusieurs laboratoires dans le pays. Ce qui selon lui, va sans doute permettre de renforcer le système des diagnostics pour les patients. 

« Cela a permis l’évaluation de plusieurs dizaine de laboratoires du ministère de la santé, des hôpitaux nationaux, régionaux, préfectoraux, des laboratoires de référence qui dépendent des ministères de l’enseignement supérieur, de l’élevage, d’agriculture, de l’environnement. A terme, la Guinée aura un système de laboratoire performent qui permettra à la fois de faire des diagnostics pour la surveillance mais aussi des diagnostics pour apporter une meilleure réponse pour les patients », a expliqué Laurent Barbot avant de donner ses attentes vis-à-vis des autorités guinéennes.

« Il appartient maintenant aux autorités guinéennes de poursuivre dans le cadre de l’autre projet qui a été mis en œuvre par l’Agence Française de Développement qui consiste à consolider les acquis du projet LABNET, de capitaliser tout ce qui a été fait, de mettre à jour les cartographies, toutes données d’évaluation de laboratoire. Je n’ai pas de doutes sur leur détermination de faire », a-t-il ajouté.

Côté guinéen, Dr Bachir Kanté quant à lui a détaillé les différents volets qui faisaient l’objet de ce projet. Selon lui ils étaient au nombre de deux. « Le projet LABNET comporte deux volets d’activité:  l’élaboration d’un plan d’action suite à un état des lieux des laboratoires qui a abouti sur l’élaboration d’une cartographie sur le DHIS2, le renforcement des capacités des laboratoires guinéens à fournir un diagnostic de qualité et une surveillance des pathogènes à travers la formation des ressources humaines des labo sur différents thématiques, l’acquisition d’équipements de protection individuelle, de boite de transport sécurisée et de petit matériel de laboratoire. Ensuite, la construction et l’aménagement d’une infrastructure de formation spécialisée dans les techniques de laboratoire et initiation à la recherche au sein de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry », a détaillé le représentant du ministre guinéen de la santé à cette cérémonie.

Pour conclure, Dr Bachir Kanté a pris des engagements pour mener à bien le bon fonctionnement des acquis qui ont été apportés à travers ce projet. « Mon département avec l’appui des plus hautes autorités du pays prendra les dispositions idoines pour permettre à la nouvelle direction nationale de laboratoire de jouer pleinement son rôle de maintenir les acquis. Encore nous allons mettre en application la politique nationale de biologie médicale. Le projet LAB-NET s’achève mais je suis rassuré de savoir que les appuis de la France à la biologie en Guinée se poursuivront à travers le projet pilote contre la résistance aux antimicrobiens et le projet de renforcement des urgences hospitalières. Tous les deux financés par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et celui de la solidarité et la santé de la France. Le projet LABOGUI et le projet de construction de l’institut pasteur de Guinée financés par l’AFD », a-t-il conclu.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le Samedi 02 Février 2019 à 16:31

TAGS