Société des Eaux de Guinée : pourquoi Diouldé Diallo dérange tant ?

Libre Opinion

CONAKRY- Ce lundi 28 janvier 2019, un fait inédit s’est produit du côté de Kobaya. Le Ministre de l’Energie et de l’hydraulique qui était en visite sur les installations de cette station de pompage d’eau a fait dressé un bilan très négatif de la gestion de cette unité de production qui approvisionne plusieurs quartiers de Conakry en eau potable. 

Cheick Taliby Sylla n’a pas apprécié le fait d’avoir trouvé les groupes électrogènes en arrêt. Le Directeur Général de la Société des Eaux de Guinée qui était présent sur les lieux a tenté sans succès de donner des explications ; C’était sans compter sur la position tranchée du Ministre Taliby Sylla qui l’a sommé de produire un rapport écrit. 

Contactée par nos soins, une source proche de la Société des Eaux de Guinée a rappelé le mode de fonctionnement des groupes électrogènes qui se trouvent au niveau de toutes les stations de pompage d’eau.

« D’abord ce qu’il faut savoir c’est que ce sont des groupes neufs qui ont été offerts à la Guinée par le Japon. La remise officielle n’a même pas eu lieu à cause notamment du départ en Guinée de l’ambassadeur du Japon. Donc les groupes ne sont nullement en panne. Ensuite, ce sont des groupes qui ne sont pas appelés à fonctionner 24h/24. Avec cette perturbation de la desserte de courant, nous sommes obligés de faire fonctionner les groupes même la nuit. Ce qui fait que nous sommes obligés de les mettre au repos pendant au moins deux heures de temps la journée », a expliqué ce cadre de la SEG.

Mamadou Diouldé Diallo, le Directeur Général de la SEG n’a quant à lui pas voulu s’exprimer sur ce sujet. 

De la station de Kobaya, la délégation conduite par le Ministre de l’Energie et de l’hydraulique s’est rendue à celle de Kakimbo. Là, Cheick Taliby Sylla a dressé un bilan plutôt reluisant. Même si encore une fois, les groupes qui ronronnaient du côté de Kakimbo ont été acquis grâce au bon plaidoyer fait par le Directeur Général de la SEG auprès de la coopération japonaise. Le Gouvernement du Japon a fait le don des groupes électrogènes, et a financé la réhabilitation des différentes pompes. 

Dans cette affaire, beaucoup d’observateurs y voit une simple « jalousie » du Ministre Taliby Sylla envers Mamadou Diouldé Diallo. Celui là même qui l’avait remplacé à la tête de la Société des Eaux de Guinée. 

Le Ministre Sylla aurait-il oublié que c’est lui qui avait fait arracher l’unique groupe électrogène qui faisait fonctionner la station de Kakimbo pour l’amener à Boké à la suite des remous sociaux survenus dans cette région ? 

 

Sylla Aboubacar

Créé le Mardi 29 janvier 2019 à 14:42

TAGS