Direction Nationale des Impôts : Alpha Condé lance la plateforme d’identification fiscale…

Economie

CONAKRY-Le ministère du budget a mis en œuvre une série des réformes visant l’amélioration des deux régies de recettes que sont la direction nationale des impôts et celle des douanes par l’élargissement de la base d’imposition, la maitrise du tissu fiscal et de la bonne application des dispositions fiscales et douanières. L’objectif visé est d’étendre l’amélioration du rendement des impôts à travers la digitalisation du processus de recouvrement des impôts et taxes par l’implication du système bancaire en vue de la sécurisation des recettes. Cette réforme a vu le jour grâce à la mise en d’un numéro d’identification fiscale permanant (NIFP) des contribuables par la direction nationale des impôts.

Le ministre du budget a expliqué que grâce à cette initiative les contribuables guinéens passeront de 2 000 à 15 000 d’ici fin 2019.

« Le résultat attendu de l’assainissement du fichier fiscal et la bonne fiscalisation des importations permettra ainsi le passage de 2 000 aujourd’hui à environ 15 000 contribuables d’ici fin 2019. Le ministère du budget en cette transition fiscale est l’acteur majeur dans le processus de mobilisation des recettes à travers ces deux principales régies (la direction nationale des impôts et la direction nationale des douanes, ndlr). Pour se faire, face aux énormes défis croissants des mutations de l’économie mondiale qui vont apparaitre progressivement, des opérations assez complexes à l’internationale aux moyens numériques, notre administration doit absolument se moderniser », a expliqué Ismaël Dioubaté avant revenir sur les réformes engagées.

« Les premières reformes sont axés principalement sur mode de perception et de sécurisation des recettes. Elles vont consister à impliquer des acteurs du secteur privé notamment les professionnels des banques et les sociétés de téléphonie dans la collecte des impôts et taxes telles que les vignettes et les droits de timbre à l’importation, et de les drainer de façon sécurisée vers le compte du Trésor ouvert à la Banque Centrale. Dorénavant, tous les payements d’impôts et de taxes dûs par les grandes et moyennes entreprises, et tous les payements des droits de douanes se feront par virement RTGS quel que soit le montant », a-t-il conclu.

Le Président Alpha Condé qui a procédé au lancement officiel de ce numéro d’identification fiscale permanant (NIFP) des contribuables, a clairement indiqué que les payements se feront désormais en francs guinéen.

Pour le Directeur National des Impôts, ces nombreuses reformes permettront à la Guinée d’aller de l’avant. 

« La Guinée doit aller de l’avant. Elle doit aller de l’avant pour aider la population guinéenne, pour appuyer les projets de développement socio-économiques dont le financement doit forcément passer par le recouvrement efficace et digitalisé des impôts. Nous sommes en train de travailler sur le prolongement de cette plateforme, au-delà des directions concernées, sur les CGA, pour permettre aux populations d’être visibles, actives mais aussi opérationnelles dans le paiement et le recouvrement des taxes. Cette plateforme va permettre aux impôts de visualiser en temps réel tous les paiements effectués. Le système “RTGS” est entré en vigueur depuis le 15 janvier », a expliqué Aboubacar Makhissa Camara, le Directeur National des Impôts.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com                   

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 24 janvier 2019 à 10:11