Haute Guinée : un mort et des blessés à Siguiri…

Echo de nos régions
violences à Siguiri
violences à Siguiri

SIGUIRI-Une personne a été tuée ce mercredi 23 janvier 2019 dans des violences survenues à Siguiri, une grande agglomération située dans la partie septentrionale de la Guinée. Plusieurs autres personnes on été blessées dans ces heurts alors que le ministre de la Justice Cheick Sako séjourne dans cette préfecture.

Les violences  ont commencé  à 13h au quartier Energie dans la commune urbaine de Siguiri. Tout est parti lorsqu’une rixe a éclaté entre Ismael Diallo commerçant et Sayon Condé. Le commerçant qui accuse Sayon Condé de lui devoir de l’argent a appelé à l’aide des citoyens. Dans la foulée, une foule a accouru dans l’intention d’attenter à la vie de Sayon Condé. Dans ces agitations, un véhicule a foncé dans la foule tuant un vieux et blessant d'autres.

« On m'a appelé pour me dire que ça ne va pas dans mon secteur. Arrivé j'ai trouvé ce jeune Sayon Condé sous une table entouré par une foule  munie de bâtons, et de cailloux. Ils le prenaient comme un voleur. C'est ainsi je l'ai pris sous des coups  pour l'amener à la gendarmerie », a expliqué Famörö Doumbouya. 

Interrogé, Sayon Condé a nié les accusations de Ismael Diallo. « Je réside à Doko je suis venu acheter de la marchandise. C’est lorsque je faisais mes achats le nommé Ismael est venu me dire qu'il paraît que je lui  dois de l’argent (…) quand j'ai pris ma moto pour partir,  il a crié au voleur. La foule m’a poursuivi. C'est grâce au chef secteur que j'ai eu la vie sauve  en me déposant à la gendarmerie », a-t-il expliqué.

Une version rejetée par Ismael. « Il s'appelle Ousmane Diawara c'est mon client, il réside à Doubaya dans la sous-préfecture de Kintinian, il est venu prendre des marchandises d'une valeur de 2000.000 GNF remboursable dans une semaine il y a des mois de cela. Mon papa est témoin. Quand je l’ai vu aujourd'hui il a voulu fuir c’est ainsi que j'ai crié voleur », jure Ismael Diallo. 

Le ministre de la justice en séjour à Siguiri a instruit le commandant de la gendarmerie de maintenir en détention celui qui est l’origine des violences. Parmi les blessés, d'autres sont à l'hôpital préfectoral de Siguiri tandis qu’un autre a été évacué à l'hôpital régional de Kankan. 

Affaire à suivre…

Depuis Siguiri, Diarra Sidibé

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 23 janvier 2019 à 22:01

TAGS