Bantiguel (Pita) : A la rencontre de Mister Woulen, la « star » de Facebook…

Interview

CONAKRY- Son nom a traversé les frontières guinéennes. Celui qui est connu sur les réseaux sociaux sous le nom de « Mister Woulen » a fait de son habillement une singularité. Nous l’avons rencontré cette semaine dans son village à Bantiguel, dans la préfecture de Pita. Avec lui nous avons abordé plusieurs sujets, notamment sa rencontre avec l’ancien Premier Ministre guinéen feu Jean Marie Doré.

 

AFRICAGUINEE.COM: Qui est « Mister Woulen », l’homme qui fait parler de lui sur les réseaux à cause de son mode vestimentaire ?

MISTER WOULEN :Vous voulez connaitre mon nom à l’état civil ? Je ne voulais pas le dire mais comme vous avez effectué un déplacement pour me voir, je vous le dirai. Beaucoup de personnes ignorent mon nom. Je suis connu sous le nom de ‘’Mister Woulen Number G ndara bheyda. Je masque mon nom à travers un surnom kilométrique, parce que tout le monde n’est pas clair dans l’entourage et dans les relations, sils disposent de ton nom réel, la suite sera mauvaise. Votre déplacement ne sera pas vain, mon vrai nom c’est Mamadou Yero Barry, pita Bantighel heyrè bouroun kowlè kessè. C’est à vous que j’ai dit mon nom sinon toutes les personnes que vous voyez autour de moi ici ne connaissent que Mister Woulen. Mais j’aime tout le monde, qu’ils soient grands de taille, courts, gros, minces . Qu’ils soient de teint clair ou noir. J’ai vécu dans certains pays voisins, au Liberia, en Sierra-Leone, en Gambie, au Sénégal, le reste c’est ici et un peu à Conakry

Depuis combien de temps vous vous habillez ainsi, certains vous appellent le grand sapeur au tricolore rouge-jaune-vert ?

Bon je peux vous dire ça fait plusieurs années depuis que j’ai commencé à mélanger les couleurs pour m’habiller, mais c’est récemment que les gens ont commencé à porter leur attention sur ce que je fais. J’étais très jeune quand j’ai commencé, mais les attentions sur ma personne c’est récent. J’ai au moins 6 valises de collections différentes 

C’est quoi réellement le but visé à travers vos habillements ?

Je suis coiffeur de profession comme vous le voyez, je suis dans mon atelier comme ça, je suis aussi couturier mais je ne fais pas le métier présentement, la chasse je la pratique à certains moments aussi. Je peux vous dire m’habiller en star c’est mon affaire, c’est ma vie maintenant, je ne peux rester sans le faire.  Les collections que je porte sont nombreuses, accompagnées des paires de chaussures ainsi que les chaines y compris les baugues. Certains pensent que c’est des chaines en fer que je porte, mais c’est loin de là, ce sont des bijoux de valeur, regardez bien vous-même tout c’est en or et argent. Une seule chaine ici équivaut au prix d’une moto, une seule bague ici équivaut au prix d’une chèvre. C’est pourquoi j’évite la bagarre partout où je vais. Je vais en boite danser quand ça commence à déborder je m’éloigne surtout quand les uns commencent à bousculer les autres, la raison est simple je sais que je porte des objets de valeurs si je me livre à tout je risque de perdre mes objets de valeur. 

Vous prenez combien de temps pour vous habiller ?

Là c’’est une question difficile pour moi, ça me prendre assez de temps, ce que je porte aujourd’hui, je l’ai fait à la hâte. Sinon je peux passer toute une journée à composer ma collection avant de m’habiller. Je vous invite un jour à me suivre pour préparer une collection de trois jours, quand vous me voyez c’est là que vous comprendrez qui est Mister Woulen.

Certains qui ont bien envie de me voir montent sur les arbres justes pour regarder Mister Woulen ndara bheyda. Je suis guinéen.

Vous portez combien de chaines et de bagues actuellement ?

Tout est bien calculé mon frère, je porte 6 chaines sur mon cou ici, les bagues sont au nombre de 7, 4 bagues sur la main droite et 3 sur la main gauche.

Sans le savoir peut-être vous êtes devenu une star, vous avez beaucoup de fans sur Facebook et dans la rue vous êtes également très sollicité. Comment vivez-vous cette nouvelle réalité ? 

 (Eclats de rire) Malgré les multiples regards qui visent ma personne, j’ai le regard aussi sur presque tout le monde autour de moi, une catégorie de personnes vient dans l’intention de tisser des amitiés avec moi , certains aussi je les vois avec des gestes moqueurs pensant que c’est une perte de temps de vivre comme je le fais , parfois ils ont même envie de saboter mon mode de vie , mais je ferme les yeux parce que c’est une conviction que je suis en train de suivre et je trouve très joli ce que je fait. Vous savez si vous écoutez tout ce qu’on va dire sur vous et vous prenez en compte, vous allez même cesser de manger. Beaucoup m’aiment comme ça, d’autres aussi ne considèrent pas, je mets ces gens dans le lot des jaloux.

J’ai l’art de composer la collection, je sais comment aligner les couleurs afin de donner une meilleure collection, je prends tout mon temps pour ça. J’étale les habits comme je vous l’ai dit au début, je reste à distance afin de faire une bonne sélection, ensuite les chaines, les bagues et les chaussures. Je ne suis pas de ceux qui s’habillent en marchant. J’aime la vie de star mais quand il s’agit d’aller à la mosquée aussi, j’ai des vêtements appropriés pour ça aussi, j’ai des boubous bien brodés que je porte, si vous me voyez vous allez penser qu’il s’agit d’un pèlerin qui vient de rentrer de la Mecque. 

Vous aimez trop les couleurs rouge-jaune-vert, pourquoi cette particularité ?

Je suis guinéen, j’aime la Guinée et tous les guinéens, quiconque dirige la Guinée pendant son règne je suis pour lui, si tu quittes et quelqu’un d’autre arrive je m’aligne derrière lui, c’est ça ma conviction. Apprenons à accompagner chaque dirigeant pendant son temps, quand il va quitter, ensemble nous montrerons à son successeur que nous sommes pour lui aussi pour qu’il y’ait la paix. Soyons comme le Sénégal, ils ne bousculent personne, ils restent patients jusqu’à la fin de ton règne, on se tourne vers le nouveau aussi, mais si nous continuons à rejeter toute personne qui vient alors qu’il a des partisans comme nous, ils feront la même chose aussi un jour. C’est pourquoi je ne fais pas de distinction entre les gens 

Il semble que vous êtes sollicité lors des soirées dansantes, vous attirez du monde. Avez-vous fait le constat ? 

Bon je ne sais pas si c’est le cas mais quand je vais à une soirée le plus souvent on me dit de ne pas payer et les gens viennent quand-même. Je prie le bon Dieu de vous donner l’occasion de me voir danser dans un night-club, tu seras fatigué de filmer, je peux danser au moins 9 morceaux sans repos avec des valses raisonnables, ce n’est pas de la pagaille.

On nous apprend que Mister Woulen ne danse pas avec les filles, est-ce vrai et pourquoi ?

Ah la aussi je vous dirai les raisons, vous allez savoir comment les filles d’ici sont. Récemment j’étais au Sénégal dans une zone aurifère, les filles du Sénégal et de Bantighel ne sont pas les mêmes. Ici quand tu vas en boite, surtout moi avec ma collection, j’invite une fille à danser avec moi, elle rejette mon invitation alors que tous les regards sont sur vous, c’est la honte que j’évite au maximum. Je n’ai aucun mépris à l’endroit des filles mais leurs farces me découragent. Quand je suis en boite je danse tout seul, si une fille vient vers moi, je ne la rejette pas, je la fais danser comme il le faut, je lui donne même de l’argent pour acheter même si c’est un chewing-gum, mais moi je n’invite jamais une fille pour une danse.

Prenez-vous des stupéfiants ? 

Je ne prends pas la drogue, je ne fume pas la cigarette, mais parfois je prends un peu l’alcool pour mieux me relaxer en boite, en dehors ça, je suis à l’état naturel comme toujours.

Est-ce que vous êtes marié ? 

Oui je suis marié, j’ai 4 enfants dont une fille ; ils sont inscrits à l’école française et à l’école coranique. C’est la fille qui est l’ainée, elle fait la 8eme année.

Est-ce que ça été facile pour elle de vivre avec vous dans votre « monde » ? 

Mon frère elle m’aime tel que je suis, parfois même elle a envie de me suivre pour ne pas qu’une autre femme me récupère. Elle m’accepte avec ma vie sans problème, nous nous entendons bien 

Est-ce votre atelier de coiffure vous permet de vivre dignement avec votre famille ?

Bon nous vivons ici tant bien que mal, vous savez nous sommes dans un marché hebdomadaire ; la fréquentation ce n’est pas tous les jours. Je travaille dans cet atelier seulement les lundis et les samedis, les autres jours je fais d’autres activités comme la chasse bien qu’il n’y a pas suffisamment de gibiers, je pars à la chasse des écureuils, des pintades sauvages et d’autres petits animaux, parfois des singes rouges. Vous savez l’être humain n’est jamais satisfait, il arrive des moments nous gagnons beaucoup dans notre travail, certaines fois aussi c’est tendu, dont on se confie à Dieu, la famille vit de ça. Quand j’étais plus jeune, je partais même en brousse rapporter du bois mort que je revendais pour subvenir à mes besoins. J’avais des amis animés d’arrogance qui refusaient ce travail, ils partaient jouer au foot, mais à chaque fois qu’il était question de sortie, je m’habillais mieux qu’eux parce que avec l’argent que j’économisais je m’achetais des habits alors qu’eux n’étaient pas en mesure de le faire, c’est comme ça. Pour gagner ma vie sans voler, je suis prêt à tout pourvu que ça soit digne. Finalement j’ai embrassé le métier de tailleur et de coiffeur .

Dites-moi lorsque vous étiez à Conakry, vous avez toujours vécu comme vous le faites ici ?

Et oui lorsque j’étais à Dixinn liberté près des rails non loin du marché à bétail, certaines personnes prenaient tellement du temps pour me regarder par faute d’inattention sur le chemin elles tombaient. Ensuite j’ai déménagé pour aller à Cobra devant le siège du parti de feu Jean Marie Doré. Même Jean Marie je l’ai coiffé à Dixinn Cobra devant son siège, j’étais avec un apprenti du nom de Hassimiou.

Quand vous dites que vous avez coiffé jean Marie Doré, les lecteurs auront du mal à vous croire…..

Mon atelier était contigu à son siège, parfois je déplaçais mes chaises qui sont installées dehors pour les clients afin que les véhicules puissent accéder à son siège. Pour preuve, je vous dit dans l’enceinte de la cour il y a des animaux féroces faits en terre battue.

Avez-vous coiffé pour la dernière fois Jean Marie Doré en quelle année ?

Le tout dernier c’était pendant la transition qui a précédé l’élection de l’actuel président, il (Jean Marie Doré) venait à son siège avec beaucoup de véhicules accompagnés de militaires. A tout moment s’il était nécessiteux, il me sollicitait pour ça. Je vous dis j’étais installé devant son siège quand j’ai quitté Dixinn Liberté. Il donnait souvent un billet de 1 0000 GNF sans réclamer la monnaie, certains cadres de son parti se coiffaient chez nous également, c’est récemment que j’ai décidé de me rapprocher de la famille au village.

Votre dernier mot...

J’ai envie de faire certains pays européens avec mon style ou trouver un travail plus rentable au pays ici. J’ai également un projet de construction de ma propre maison parce que là où j’habite ne m’appartient pas. Si vous aussi trouvez des opportunités pour moi je me confie à vous-même si c’est danser pour un groupe musical, je suis disposé à le faire.

 

Interview réalisée par 

Alpha Ousmane bah

Pour africaguinée.com

Tél. (00224) 664 93 45 45

Créé le Samedi 19 janvier 2019 à 18:08

TAGS